Email catcher

lippe

Définition

Définition de lippe ​​​ nom féminin

littéraire Lèvre inférieure épaisse et proéminente. locution Faire la lippe, la moue.

Exemples

Phrases avec le mot lippe

Ces joues, ces lippes épaissies, n'expriment que trop bien un pesant amour de la chair, qui doit exiger plus qu'au temps de la jeunesse.Jules Michelet (1798-1874)
D'une petite lippe, à cause du menton collé contre la gorge, elle signifiait que sa sollicitude entière revenait à la toilette.Paul Adam (1862-1920)
Elle haussa les épaules, eut une lippe de pitié.Fernand Kolney (1868-1930)
Ils anticipent l'événement à venir, attendu par tous, qui fera oublier la vision de cauchemar, cette lippe pendante dont les médias avaient diffusé l'image.Le sujet dans la cité, 2010, Gérard Gromer (Cairn.info)
Il venait de se lever, de secouer sa tête crépue, congestionnée, où la lippe enfantine de ses lèvres grelottait sous une nervosité de larmes.Alphonse Daudet (1840-1897)
Sa lippe pendante, à cette idée, s'humectait.Victor Margueritte (1866-1942)
Il a les traits de son père, visage long, œil profond, une sorte de lippe (heureusement chez lui moins prononcée).Vacarme, 2006, Anne Bertrand (Cairn.info)
C'est un franc pédagogue, et qui fait une lippe, quand il gronde, la plus terrible qu'on ne sauroit voir.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Bête de l'apocalypse, pelage incertain d'un gris tavelé de blanc, paturons larges, côtes saillantes, lippe pendante, il tire une antique charrette, sur un chemin bordé de peupliers.Vertigo, 2011, Émile Breton (Cairn.info)
La lèvre inférieure faisait lippe et semblait sensuelle.Jules Michelet (1798-1874)
Rappelez-vous comme nous nous poussions le coude, clignant de l'œil l'un vers l'autre et faisant avec nos lippes une moue d'admiration.Maurice Bouchor (1855-1929)
Il soufflait fort en parlant, la lippe dehors.Paul Adam (1862-1920)
C'était un homme lourd, d'encolure plébéienne, à la voix forte, au visage rouge et barbu, que caractérisaient la lèvre inférieure en lippe, d'énormes sourcils, et un regard bon.Paul Margueritte (1860-1918)
Tout d'un coup, je vis à sa lippe qu'il me reconnaissait, ce qui ne m'étonna guère.Paul Bourget (1852-1935)
Sa lippe lui pendait jusque sur la poitrine.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Le plus souvent, silhouettes tordues, aux pieds des croquenots, les masques font la lippe, œil charbonneux sur teint plâtreux.Vacarme, 2005, Anne Bertrand (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de LIPPE subst. fem.

Grosse levre, & qui avance au dehors. On dit d'un homme qui boude, qui fait la mouë, qu'il avance une grosse lippe, qu'il fait la lippe. Ce mot vient du Flamand ou Allemand lip, qui signifie la même chose ; Mesnage.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.