maquignon

 

définitions

maquignon ​​​ , maquignonne nom

nom masculin Marchand de chevaux.
Marchand de bestiaux peu scrupuleux et truqueur.
nom Personne qui fait des affaires frauduleuses ou indélicates.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cet homme prit une main de mon oncle et voulut prendre celle du maquignon pour les rejoindre, mais l'autre cachait la sienne sous sa blouse, derrière son dos.Eugène Le Roy (1836-1907)
C'est là que le paysan, le maquignon, le fermier, déploient les ressources d'une éloquence pleine de tropes et de métaphores inouïes.George Sand (1804-1876)
Et l'honnête maquignon, dans l'ardeur de ses démonstrations, pour donner plus d'éclat aux sentiments moraux qu'il exprimait, les accompagna d'un véritable feu d'artifice dirigé vers l'âtre.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Quand on veut un cheval on s'adresse à un maquignon ; quand on veut du vin on va au cabaret ; mais à quelle porte frapper pour qu'on vous fasse droit ?...Pétrus Borel (1809-1859)
Leur admiration parlait un langage où l'exactitude le disputait à l'enthousiasme, et qui tenait plus du maquignon que du poète.Victor Cherbuliez (1829-1899)
J'avais acheté une calèche très-légère et un cheval : le maquignon devait me livrer tout cela à minuit précis chez lui.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Avec cela, il savait juger d'un cheval comme un maquignon, et d'un dîner comme un cuisinier.Paul Bourget (1852-1935)
Elle se souvenait d'avoir, le mois précédent, acheté un cheval à un maquignon qui lui ressemblait.Émile Zola (1840-1902)
Norva n'avait pu se défendre d'un frémissement en voyant la baguette du maquignon se poser sur son fils.Émile Souvestre (1806-1854)
De telles amours ne sont plus même des fautes ; elles n'en ont pas la valeur morale : ce ne sont que des calculs et des gageures de maquignon hébété.Octave Feuillet (1821-1890)
Après cela, il me resterait encore quelque chose à faire, ce serait de prendre quelqu'un que j'aimasse, fût-ce un portefaix ou un maquignon ; mais je n'aime même pas un portefaix.Théophile Gautier (1811-1872)
Impossible de se méprendre à cette superbe nature de gredin où il se trouve à la fois du charlatan, du garçon coiffeur, du mouchard et du maquignon.Émile Gaboriau (1832-1873)
Quelques-uns ressemblaient à des douairières fatiguées, d'autres avaient des tournures de maquignon ; et des vieillards accompagnaient leurs femmes, dont ils auraient pu se faire passer pour les grands-pères.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il se rétablit, et son esprit aventureux le pousse de pays en pays : bûcheron ici, chien de berger là, maquignon, marinier, etc.Hector Malot (1830-1907)
Alors le maquignon demanda encore quarante sous pour le licol : il avait vendu la bête, mais pas le licol !Eugène Le Roy (1836-1907)
En sa qualité d'ancien maquignon, devenu vagabond et presque mendiant, il couchait souvent dans des écuries de village.Paul Féval (1816-1887)
Plus la foule grossissait autour de la taverne du maquignon et plus il redoublait de bavarde effronterie.Émile Souvestre (1806-1854)
Leurs propos auraient constitué, s'ils avaient pu être enregistrés, le plus authentique certificat d'honnêteté commerciale pour le maquignon anglais.Paul Bourget (1852-1935)
Il préférait la société d'un fermier et d'un maquignon à celle d'un gentilhomme comme milord son fils.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Moi qui le connois, je déclare que je crois à sa probité moins qu'à celle d'un maquignon.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MAQUIGNON, ONNE » subst. masc. & fem.

Gens d'Intrigue qui se meslent de donner desadvis, de faire des mariages, de faire vendre des offices, des Benefices & autres trafic odieux. On appelle aussi maquignons & vendeurs de chair humaine, ceux qui desbauchent les jeunes gens pour les enroller & les vendre à des Capitaines. Ce mot vient de maque, qui signifioit autrefois marchandise, aussi-bien que celuy de maquereau ; quoy que Menage dise qu'il vient de l'Italien machinone, qu'il croit estre fait de mangone. On a dit dans la basse Latinité mangonare, pour signifier trafiquer ; & mango, manganus, pour signifier un trompeur.

Définition de « MAQUIGNON » subst. masc.

Qui vend des chevaux, qui les refait, & qui couvre leurs deffauts. Ce mot est odieux. On dit maintenant, Marchand de chevaux.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020