ménétrier

définitions

ménétrier ​​​ nom masculin

anciennement Violoniste de village, qui escortait les noces. ➙ violoneux.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le caractère de ce chant est une mélancolie tendre et si profonde que le ménétrier qui le dit à un rustique auditoire est certain d'avance d'un succès de larmes.Paul Féval (1816-1887)
Les bras du ménétrier se roidirent et il tomba à la renverse.Éliphas Lévi (1810-1875)
Je l'aurais pu si je m'étais fait ménétrier, comme c'était l'idée de ma jeunesse.George Sand (1804-1876)
Viotti termina son métier de ménétrier en improvisant une variation charmante.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Il marchait gravement derrière le ménétrier chargé d'égayer sa marche, ayant lui-même la mine assez mélancolique.Gérard de Nerval (1808-1855)
Ce n'était plus le bon ménétrier de village qui menait la noce.Anatole France (1844-1924)
On affirma que je donnais le signal aux sorciers pour se rendre au sabbat, et que j'étais le grand ménétrier de la danse des loups.Éliphas Lévi (1810-1875)
Tout en marchant, nous arrivons auprès d'un ménétrier qui jouait la tarentelle sur sa guitare.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le ménétrier avait alors disparu, sans qu'on pût savoir par quelle porte il était sorti.Éliphas Lévi (1810-1875)
Le ménétrier ne se trouve pas tout de suite.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
La société vous a donné un instrument, n'en êtes-vous pas l'absolu ménétrier ?Pétrus Borel (1809-1859)
Les couleurs revinrent rapidement sur le visage du ménétrier.Éliphas Lévi (1810-1875)
Il sera donc, pour ceux qui auront des oreilles pour entendre, autre chose qu'un sonneur ménétrier de campagne.George Sand (1804-1876)
C'est moi qui fus le ménétrier de cette noce.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
J'y suis allé, et j'ai trouvé une manière de ménétrier de campagne qui m'a paru se porter comme un charme.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MENESTRIER » subst. masc.

Vieux mot qui signifioit autrefois violon, & toute autre joüeur d'instruments, ou Maistre à dancer. St. Julien est le Patron des Menestriers. Ce n'est plus qu'aux nopces de village où on appelle les menestriers. C'étoit originairement celuy qui alloit chanter ou donner des serenades avec des instruments de musique à sa maistresse. Depuis ce nom a passé à toutes sortes de Flusteurs & de Joüeurs d'instruments. En suitte il a esté dit long-temps, des violons. Enfin il est demeuré aux vielleux, & aux violons de campagne. Borel derive ce mot bien ou mal de ministere, ou de manus & histrio, ou de minus histrio, comme qui diroit petit bouffon, ou qui divertit avec la main. Du Cange le derive de ministellus, à cause que les Menestriers estoient autrefois mis au rang des bas Officiers, Ministres, ou Serviteurs.
Le mot du jour Mème Mème

Devenu incontournable dans la culture populaire numérique, le mot mème fait désormais intégralement partie de notre vie sur les réseaux sociaux, dans...

Albin Wagener 19/05/2021