sonneur

 

définitions

sonneur ​​​ , sonneuse ​​​ nom

Personne qui sonne les cloches. —  locution Dormir comme un sonneur (que les cloches ne réveillent pas).
vieilli ou régional (instruments à vent) Sonneur de cor, de cornemuse.
 

synonymes

sonneur nom masculin

carillonneur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il se trouvait dans la galerie avec le redoutable sonneur, seul, séparé de ses compagnons par un mur vertical de quatre-vingts pieds.Victor Hugo (1802-1885)
Le sonneur sourd n'avait pas paru, c'était lui qui était chargé d'administrer le fouet aux enfants.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Betty fit voir les billets au sonneur stupéfait, qui ne put faire autrement que d'ouvrir la porte.Comtesse de Ségur (1799-1874)
S'il sonna tant, c'est que le sonneur était malade ; s'il but beaucoup, c'est qu'il avait grand'soif, pas vrai ?Paul Féval (1816-1887)
Betty lui adressa quelques questions qui n'obtinrent aucune réponse : l'homme était sourd à ne pas entendre le tonnerre ; c'était lui qui était sonneur de la maison.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Et, portant la carafe à sa bouche, comme un sonneur fait de sa trompe, il vida la carafe d'un seul coup.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et celui qui habite près d'eux habite près de noirs étangs, d'où l'on entend chanter la douce mélancolie du crapaud sonneur.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Rien de comparable à l'empire de l'archidiacre sur le sonneur, à l'attachement du sonneur pour l'archidiacre.Victor Hugo (1802-1885)
Il était évident que le sonneur devait servir l'archidiacre pendant un temps donné au bout duquel il emporterait son âme en guise de paiement.Victor Hugo (1802-1885)
Le sonneur se vengea sur les malheureux enfants de la punition injuste qu'il avait subie.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il sera donc, pour ceux qui auront des oreilles pour entendre, autre chose qu'un sonneur ménétrier de campagne.George Sand (1804-1876)
Le sonneur de cloches est un juge moins sûr des sons qu'il produit que les gens qui écoutent à distance.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
J'y ai causé avec le sonneur qui venait sonner l'angelus, en lui demandant des renseignements sur l'édifice qui me semble bizarre et inachevé.Honoré de Balzac (1799-1850)
Souvent elle se reprochait de ne pas avoir une reconnaissance qui fermât les yeux, mais décidément elle ne pouvait s'accoutumer au pauvre sonneur.Victor Hugo (1802-1885)
Enfant, il se fit sonneur de cloches ; jeune homme, il troqua son sarrau de toile pour un petit collet.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le malheureux sonneur tomba à genoux sur le seuil de la porte et joignit d'un air suppliant ses grosses mains informes.Victor Hugo (1802-1885)
L'archidiacre et le sonneur, nous l'avons déjà dit, étaient médiocrement aimés du gros et menu peuple des environs de la cathédrale.Victor Hugo (1802-1885)
C'était son propre repas, c'était son propre lit que le sonneur de cloches avait été chercher.Victor Hugo (1802-1885)
Il dépend de vous que les sévérités paternelles, exécutées par la main vigoureuse du sonneur, vous atteignent ou vous épargnent.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il m'a répondu qu'il fallait bien laisser le sonneur gagner sa vie, parce que c'est un pauvre homme de la paroisse qui ne sait rien faire autre chose.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SONNEUR » s. m.

Qui sonne les cloches. Des Accords a fait un rebus sur ce mot, Aux Sonneurs pour les trespassez, & il a mis un o, un sou neuf, & des poulets morts.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020