montagnard

 

définitions

montagnard ​​​ , montagnarde ​​​ adjectif et nom

Qui vit dans les montagnes. Peuple montagnard. —  nom Les montagnard(e)s.
Relatif à la montagne. La vie montagnarde.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le montagnard habitué à un air pur dépérit bientôt dans les rues étroites de nos cités.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Le bailli, ayant pris cette précaution salutaire, monta sur un poney montagnard qu'on lui avait amené.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Dans chaque endroit accessible au montagnard, fleurit un potager, un verger, et n'y eût-il place que pour un arbre, cet arbre s'y épanouit.Joseph Vilbort (1829-1911)
Luisa jeta un cri d'étonnement : il était plus beau et plus élégant encore, s'il était possible, sous l'habit de montagnard que sous celui de citadin.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Nous avons bon espoir que vous, en tant que montagnard, nous aiderez pour cette question importante.Europarl
Sincère et simple comme un vrai montagnard, il aima toujours avec une tendre prédilection le village et la pauvre maisonnette où il était né.George Sand (1804-1876)
C'était un homme déjà fort avancé en âge, à grande barbe, à respectable aspect, et surtout gentilhomme autant que le roi, car il était montagnard.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Puis le palron montra du doigt au chef le vieillard, et le dialogue continua en espagnol, peu correct, du reste, étant de l'espagnol montagnard.Victor Hugo (1802-1885)
L'autre est un montagnard roulé dans son manteau ; tu les suivras sans paraître les observer ; mais tu ne les perdras pas de vue.George Sand (1804-1876)
On enchaîna le monstre sur le banc des accusés, et une litière emporta ses deux victimes, dont l'une, le montagnard, respirait encore.Victor Hugo (1802-1885)
En véritable montagnard il bondit de rocher en rocher, et le premier se laissa glisser sur le rempart.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il allait, rafraîchi maintenant et les mains dans ses poches, avec l'allure lente et puissante d'un montagnard faisant une ascension.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et puis les membres du conseil n'apprendraient pas avec plaisir qu'un de leurs confrères s'est battu contre un montagnard, dont il a jeté le plaid dans le feu.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
C'était un vrai montagnard sans éducation, obtus sans des préjugés, violent dans ses passions, et facile à égarer au moyen de sophismes.Paul de Musset (1804-1880)
Pathaway sourit ; mais connaissant l'expérience du montagnard, il allait profiter de son conseil quand les abois d'un chien le firent courir à la porte.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le propriétaire était un montagnard de bonne mine, qui m'engagea fortement à ne pas poursuivre ; le bois était plein de déserteurs, auxquels il me serait difficile d'échapper.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
La voiture longeait des précipices d'une hauteur effrayante, mais on savait que les braves bêtes qui la traînaient avaient le pied montagnard.Roger Dombre (1859-1914)
Et comme son second mari était un montagnard probe, actif et courageux, il remplacerait le premier dans toutes ses fonctions, et serait, comme lui, garde-chasse.Daniel Lesueur (1854-1921)
Malgré son costume alpestre, qui tenait du montagnard encore plus que du touriste, je fus frappé de l'élégance de sa tournure et de sa physionomie.George Sand (1804-1876)
Cependant, à part ces problèmes qui font l'objet d'autres débats, il est juste de souligner ici que la réforme des fonds structurels parle directement un langage de type montagnard.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MONTAGNARD, ARDE » adj. & subst.

Qui habite les montagnes. Les Savoyards sont des peuples montagnards. En Espagne le mot de montagnard est honorable, à cause des grands privileges qui ont esté donnez aux habitans des Asturies & de Biscaye, comme dit Anthoine Hebricensis dans son Dictionaire.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020