mousser

définitions

mousser ​​​ verbe intransitif

Produire de la mousse (II, 1). Savon qui mousse. ➙ moussant.
familier Faire mousser (qqn, qqch.) : vanter, mettre exagérément en valeur. Se faire mousser.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je mousse

tu mousses

il mousse / elle mousse

nous moussons

vous moussez

ils moussent / elles moussent

imparfait

je moussais

tu moussais

il moussait / elle moussait

nous moussions

vous moussiez

ils moussaient / elles moussaient

passé simple

je moussai

tu moussas

il moussa / elle moussa

nous moussâmes

vous moussâtes

ils moussèrent / elles moussèrent

futur simple

je mousserai

tu mousseras

il moussera / elle moussera

nous mousserons

vous mousserez

ils mousseront / elles mousseront

synonymes

mousser verbe intransitif

(se) faire mousser

(se) faire valoir, (se) vanter

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Enfin, faire mousser mon importance, qui est, du reste, bien établie par les papiers dont je suis munie.George Sand (1804-1876)
C'est un point qui devrait faire mousser immédiatement tout parlementaire.Europarl
D'abord deux filles jolies et proprement mises servirent du chocolat, qu'elles firent très bien mousser.Voltaire (1694-1778)
Jamais, en aucune occasion, on n'avait fait autant mousser une expédition.Émile Gaboriau (1832-1873)
Et l'on voit bouillir le liquide jaune qui coule, on voit fleurir d'étranges cristaux, mousser des acides éclatants et bizarres au bord des lèvres rouges des foyers.Guy de Maupassant (1850-1893)
En conséquence, il espère bien que son ami le critique va le faire mousser vigoureusement.Hector Berlioz (1803-1869)
D'un tapotement léger des doigts, il fit mousser au-dessus des oreilles les deux ailes de sa toison crépue ...André Beaunier (1869-1925)
Ma cousine me servit une tranche de foie gras et fit mousser le champagne dans mon verre.Paul Féval (1816-1887)
Je racle la crue, qui semble mousser sous le couteau, et a sur la langue un goût de noisette et un froid de neige.Jules Vallès (1832-1885)
Nous formons, en tout bien et tout honneur, une société pour nous préconiser les uns les autres, pour insuffler, pour faire mousser et bulliférer notre petit mérite.Claude Tillier (1801-1844)
Si vous perdez, je vous fais mousser pendant six mois, et vous retrouverez la somme dans un autre match, moins sérieux.Marcel Boulenger (1873-1932)
Faire mousser solidement ou à fond, c'est applaudir avec frénésie, des mains, des pieds, de la voix et de la parole.Hector Berlioz (1803-1869)
Alors, elle lui demanda s'il ne pourrait pas, dans une des feuilles où il avait accès, faire mousser quelque peu son ami, et même lui confier plus tard un rôle.Gustave Flaubert (1821-1880)
Une fois qu'il toussait, pris, dans mes bras, d'une crise plus violente que de coutume, je vis mousser à ses lèvres un gros, immonde crachat sanguinolent.Octave Mirbeau (1848-1917)
Mais il y a trop de crème fouettée dans ce cerveau-là pour que je m'amuse à le faire mousser encore davantage.Victor Hugo (1802-1885)
Il faisait bon être des locataires du savetier, car il ne rechignait pas à les faire mousser.Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOUSSER » verb. act.

Faire venir de la mousse. Les garçons de cabaret sont adroits à faire mousser le vin dans le verre.
Vidéos "Figurez-vous", épisode 2 "Figurez-vous", épisode 2

Ce mois-ci, Julien Barret nous dit tout sur la question oratoire, ou question rhétorique. Ne seriez-vous pas en train d'acquérir une technique...

Julien Barret 25/05/2021