Email catcher

nonce

définitions

nonce ​​​ nom masculin

Nonce (apostolique) : archevêque ambassadeur du Vatican. ➙ légat.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le roi a vu hier soir le nonce qui lui a dit, à votre sujet, des choses qu'il faut que j'éclaircisse.François Guizot (1787-1874)
Mais tout à coup nouvelle instance, nouvelles menaces ; le nonce réclame la parole donnée.Émile Vincens (1764-1850)
Le nonce, ayant encore écrit sur nos affaires, a reçu sèchement l'ordre de se mêler des siennes.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
C'est là, en effet, que demeure le nonce du pape.Victor Hugo (1802-1885)
M. le nonce m'a dit qu'il avait fait défense à tous les confesseurs de les ordonner.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Citons au moins quelques lignes du nonce et de son collègue.Victor Cousin (1792-1867)
Le parti congréganiste du conseil l'approuvait et le clergé, avec le nonce en tête, l'en conjurait.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Le nonce aussi en parla très-bien, mais revint sur votre passé politique, sur votre qualité de réfugié, etc.François Guizot (1787-1874)
Le lendemain à mon lever les ambassadeurs sont venus me faire leur cour, et le nonce à la teste m'a fait un compliment sans cérémonie.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Je vous écrirai dès que j'aurai causé avec le nonce.François Guizot (1787-1874)
Visconti renvoya le nonce au dimanche suivant, après la messe.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Il n'excepta point le nonce de la défense générale faite aux particuliers de visiter les ambassadeurs.Jules Michelet (1798-1874)
Je causais avec le nonce, qui voulait me donner de l'ambition, quand tout à coup, le son d'une voix que je n'avais pas entendue depuis dix-huit ans, me fit tressaillir.Louis Ulbach (1822-1889)
J'ai vu le nonce ; il venait de recevoir la lettre que vous m'aviez annoncée, et il m'a déclaré qu'il n'avait plus d'objection ni d'observation à faire, plus rien à dire.François Guizot (1787-1874)
Le nonce est tombé d'accord ; il a protesté contre mes suppositions, mes prédictions, et a tiré de sa poche la lettre du cardinal.François Guizot (1787-1874)
Mandez-lui ce que je vous dis là, monsieur le nonce, et comme je vous le dis.François Guizot (1787-1874)
À ces notes curieuses sur le caractère de l'enfant royal, on peut joindre les lettres du nonce, qui font très-bien connaître la mère.Jules Michelet (1798-1874)
Le nonce s'écarta de nous pour rejoindre le ministre ; nous restâmes isolés dans le salon.Louis Ulbach (1822-1889)
Enfin, le nonce du pape étant venu en personne peu après, porteur de cette même nouvelle qui n'avait plus rien d'imprévu, le roi lui fit cadeau de cent livres.Jean Jules Jusserand (1855-1932)
Le nonce en jeta les hauts cris ; c'était la première fois qu'on défendait aux prêtres de communiquer avec l'homme du pape.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « NONCE » subst. masc.

Ambassadeur du Pape vers un Prince, ou un Etat Catholique, ou qui assiste en une assemblée de plusieurs Ambassadeurs. Le Pape Alexandre VII. a esté Nonce en l'assemblée pour la Paix de Munster. On ne souffre point en France que les Nonces ayent aucune jurisdiction. La plus-part des Nonces deviennent ensuite Cardinaux.
Vidéos Le mystère des cinq terres Le mystère des cinq terres

Vous aimez explorer la France ? Vous aimez enquêter ? Vous allez adorer Le mystère des cinq terres 

22/10/2021