Email catcher

oblat

Définition

Définition de oblat ​​​ , oblate ​​​ nom

Personne qui s'est agrégée à une communauté religieuse, mais sans prononcer les vœux.

Exemples

Phrases avec le mot oblat

Mais les sœurs oblates ont aussi d'autres activités pour accueillir ceux en difficulté.Ouest-France, 16/09/2021
La science actuelle, avec ses oblats, ses intérimaires, sa kyrielle d'outils modernes, ses avancées conceptuelles et les emprises qu'elle subit, est-elle distincte de la science du xixe siècle ?Cahiers Sens public, 2008, Éric Guichard (Cairn.info)
Cette question troubla tout à fait le frère oblat, et le marquis surprit de nouveaux regards d'intelligence entre lui et sa compagne.George Sand (1804-1876)
Quant à ses origines et à une éventuelle entrée dans la vie monastique en tant qu'oblat, rien n'est sûr.Revue du Nord, 2015 (Cairn.info)
Du lieu de la célébration et de ses nombreux déplacements, comme les diverses processions d'entrée, de l'évangéliaire, de présentation des oblats, et de communion.Nouvelle revue théologique, 2021, André Haquin (Cairn.info)
Certaines attendaient là leur mariage ou leur envoi comme domestique en ville, d'autres avaient choisi d'y vivre en devenant oblates.Annales de démographie historique, 2006 (Cairn.info)
Les couvents féminins y sont peuplés de sœurs de bonne famille entourées d'oblates issues de milieux populaires qui leur servent de domestiques.Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine, 2009, Josiane Bourguet-Rouveyre (Cairn.info)
Le frère oblat a fait son office.George Sand (1804-1876)
Taché a la tâche a priori la plus aisée, puisqu'il bénéficie du réseau des oblats.Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2007 (Cairn.info)
Fabriquer pareils oblats fait partie des nécessités de l'activité et engage la survie de l'agence.Genèses, 2001, Catherine Faure-Guichard, Pierre Fournier (Cairn.info)
Sur son chemin il rencontre un père oblat qu'une impulsion mystérieuse a dirigé de ce côté.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Nous connaissons relativement bien les écoles monastiques, qu'il s'agisse de l'enseignement réservé aux oblats ou non.Revue historique, 2002, Philippe Depreux (Cairn.info)
Il y a beaucoup de prêtres et une oblate dans cette maison...Joanny Bricaud (1881-1934)
On sait que le frère oblat était un militaire estropié au service du roi ou du seigneur de la province, et dont le couvent était forcé de prendre soin.George Sand (1804-1876)
Qu'ils soient oblats, établis ou rivaux, tous peuvent signer des amendements en correspondance avec des valeurs, des principes ou des idées défendues.Revue d'histoire du XIX<sup>e</sup> siècle, 2019, Nicolas Tardits (Cairn.info)
Les formes circulaires font encore penser à l'hostie, et certaines formes à la disposition des oblats sur la patène les jours de fête, mais la comparaison n'est pas explicite.Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 2015, Olivier Hanne (Cairn.info)
Les oblats, environ 62 % des députés, sont les plus nombreux sur toute la durée du régime.Revue d'histoire du XIX<sup>e</sup> siècle, 2019, Nicolas Tardits (Cairn.info)
Sauf ses relations avec l'oblat, il ne pouvait en effet lui rien reprocher.Émile Souvestre (1806-1854)
L'écrivain est à l'oblat ce que le compagnon de route est au militant.Poétique, 2010, Jean-Pierre Martin (Cairn.info)
Les établis ne sont que 34 % à s'affranchir des recommandations impériales et seulement 20 % d'oblats.Revue d'histoire du XIX<sup>e</sup> siècle, 2019, Nicolas Tardits (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de OBLAT subst. masc.

Enfant qu'on offroit à Dieu pour le rendre Religieux dans une Abbaye. Autrefois ces oblats estoient autant engagez aux Monasteres par la devotion de leurs peres, que par leur propre profession, de sorte qu'ils ne les pouvoient quitter sans apostasie. On a aussi appellé oblats, ceux qu'on nommoit autrement donnez, qui se donnoient entierement à un Monastere eux, leur famille & leurs biens, jusques là qu'ils y entroient en servitude eux & leurs descendans ; & la forme qu'on observoit en cette ceremonie estoit de leur mettre autour du col la corde d'une des cloches.
 
OBLAT, a signifié depuis un Moine lay que le Roy mettoit cy-devant en chaque Abbaye ou Prieuré dependant de sa nomination, auquel les Religieux estoient obligez de donner une portion monachale, à la charge qu'il sonneroit les cloches, qu'il balayeroit l'Eglise & la cour. Ces places estoient destinées à des soldats estropiez & invalides. Cette prestation s'est convertie en argent, qui estoit taxée d'abord à vingt escus, puis à cent livres, & enfin on l'a augmentée jusqu'à 150. livres. Depuis on a transferé tous ces oblats avec leurs pensions à l'Hostel des invalides à Paris. Pasquier dit que les oblats commencerent à avoir lieu du temps des Capets ; & que le Roy se departant du droit qu'il avoit d'assister à l'Eslection des Abbez, se reserva le privilege d'aumosner une place de Religieux à un pauvre soldat impotent : & alors il donna de ces oblas dans les Monasteres électifs seulement.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.