obligeamment

 

définitions

obligeamment ​​​ adverbe

Avec obligeance.
 

synonymes

obligeamment adverbe

aimablement, complaisamment

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une haine sourde l'avait alors soulevé, qui éclata lorsque, obligeamment, elle voulut cuire, pour qu'il y goutât, une seconde boulette.Victor Margueritte (1866-1942)
A cette comique invitation, le public se leva en masse et vint obligeamment se mettre à ma disposition.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Il désirait surtout savoir si j'écrirais mon voyage, et m'offrait obligeamment le secours de ses lumières.Astolphe de Custine (1790-1857)
Nous nous retirions assez désappointés, quand, instruit de notre détresse, notre compatriote nous offre obligeamment de mêler nos soupers.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Et le roi avait souri, avait demandé des renseignements sur le fort, renseignements qui lui avaient été obligeamment fournis.Georges Darien (1862-1921)
Le roi les quitta pour achever la chasse qui était commencée ; il leur en envoya obligeamment la moitié, et porta l'autre à la reine sa mère.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
C'était elle qui lui donnait obligeamment des leçons dans l'idiome succanunga ; c'était pour elle qu'il avait le plus de penchant ; et, certes, son affection était largement payée de retour.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
De la journée, elle n'avait pas quitté cette chambre, une vieille voisine s'était chargée obligeamment de ses commissions.Émile Zola (1840-1902)
Croyez-vous, me dit-il obligeamment, quaprès le service que vous venez de me rendre, je puisse laisser prendre ce soin à tout autre quà moi ?Guillaume Hyacinthe Bougeant (1690-1743)
Il lui avait parlé obligeamment, mais non sans cette superbe qui trop souvent accompagne la bienfaisance.Anatole France (1844-1924)
Vous étiez mal en selle, et je vous aidai fort obligeamment à descendre de cheval.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Car maintenant, c'était son aide personnelle qu'elle réclamait, qu'elle implorait, et non des recommandations auxquelles on répondait obligeamment, gracieusement, mais qui restaient sans effet.Hector Malot (1830-1907)
Il se leva à la voix de sa voisine, et lui demanda fort obligeamment ce qu'il y avait pour son service ?Éliphas Lévi (1810-1875)
L'ayant fait appeler, ill'invite à s'asseoir, et lui demande obligeamment si elle a accoutumé de fumer.François-Maximilien Bibaud (1823-1887)
Celui-ci se prêta obligeamment à ce qui lui était demandé, et promit même d'amener un second témoin.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Les ombrages de ce lieu chéri semblèrent, à leur arrivée, leur offrir obligeamment les plus tendres souvenirs.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Celui-ci s'efforça, de son côté, de lui répondre obligeamment, et même de l'interroger sur ses affaires et ses projets ; mais cette liberté d'esprit était évidemment au-dessus de ses forces.George Sand (1804-1876)
Marthe répondait obligeamment, levant de temps à autre son regard clair, donnant à la conversation un peu de sa lenteur sage.Émile Zola (1840-1902)
A. répondit obligeamment qu'elle ne le tenait pas quitte, et qu'elle désirait par écrit ce que les circonstances ne permettaient plus de prononcer.Léon Gozlan (1803-1866)
Il y parvint cependant, et prit, sur lui de réveiller ce haut fonctionnaire, qui, sans manifester trop de mauvaise humeur, se mit obligeamment à sa disposition.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OBLIGEAMMENT » adv.

D'une maniere obligeante. Il m'a receu fort obligeamment, mais il ne m'a rien tenu de ce qu'il m'avoit promis.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020