omelette

définitions

omelette ​​​ nom féminin

Œufs battus et cuits à la poêle. Omelette au jambon. Omelette baveuse. —  locution proverbiale On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs, on n'obtient rien sans un minimum de sacrifices.
Omelette norvégienne : entremets glacé et meringué.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il fait l'essai du plat qu'il portoit, s'assied, goûte de l'omelette, peu, un peu de raisin noir, pain bis, beaucoup ; point bu.Jean Héroard (1551-1628)
Je sais bien qu'il existe des misérables qui violent les nids pour plumer les petits et pour manger les œufs en omelette.Émile Zola (1840-1902)
Il « avait besoin » de manger une omelette ou des pommes cuites ; et, les comestibles ne se trouvant jamais dans l'établissement, il les envoyait chercher.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il n'en coûte pas plus d'avoir une omelette délicieuse que de se faire servir, sous prétexte d'omelette, un vieux torchon brûlé.George Sand (1804-1876)
Qui donc ose se vanter d'avoir découvert avant moi l'omelette au riz et aux pistaches ?George Sand (1804-1876)
La servante revenait en ce moment avec une magnifique omelette et une épaule de mouton à peine entamée.Paul Féval (1816-1887)
Ourler des mouchoirs ou surveiller une omelette, une crème, un rôti, semble tout à fait indigne d'une créature intelligente.Charles Turgeon (1855-1934)
Paolo ne se le fit pas dire deux fois ; il se mit à table et avala son omelette avec une promptitude qui lui fit regagner le temps perdu.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Outre que ces ambitieuses pensées te perdraient dans son estime, elles auraient cet autre résultat de te faire trouver ton omelette un peu plus rance que d'habitude.Charles le Goffic (1863-1932)
Tout à coup il s'élança sur le cuisinier qui allait verser du sel dans une omelette, et lui arracha des mains le vase où étaient les œufs.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Force leur fut de se contenter d'une omelette, mais ils exigèrent qu'on y mît du lard.Eugène Muller (1826-1913)
Premièrement, il existe un proverbe dans mon pays qui dit qu'on ne fait pas d'omelette sans casser d'œufs.Europarl
Un potage au coulis d'écrevisses venait d'être enlevé, et on voyait sur la table une truite saumonée, une omelette et une salade.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Il a la façade peinte en jaune café au lait, et une enseigne peinte en jaune omelette.Jules Vallès (1832-1885)
Après ce premier plat, il attaqua l'omelette, qui était ronde, ventrue, et cuite à point.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
On plaça la mère dans un bon lit, puis on nous servit une omelette au lard que l'appétit nous fit trouver excellente.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Une poule met six mois pour faire douze œufs, une femme met un quart-d'heure pour les convertir en omelette, et en cinq minutes trois hommes absorbent l'omelette.Claude Tillier (1801-1844)
Est-ce sa faute si je n'ai pas votre beau bec jaune et votre bel habit noir à la française, qui vous donnent l'air d'un marguillier en train d'avaler une omelette ?Alfred de Musset (1810-1857)
Le lendemain, au déjeuner, on me servit comme la communauté : je mangeai de l'omelette, des pois, de la salade...Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
On convint d'une omelette aux fines herbes, d'un morceau de faux-filet avec des pommes nouvelles, d'un fromage et d'une tasse de café.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AMELETTE » s. f.

Quelques-uns disent Omelette. Oeufs battus & fricassez dans la poesle avec du beurre. Borel derive ce mot de l'Anglois ham, ou du Grec hama, simul, à cause que ces oeufs sont meslez ensemble.
 
Menage triomphe sur l'étymologie de ce mot, & s'en felicite comme l'ayant trouvée par bonheur. Il dit donc que ce mot tire son origine de l'Italien animella, qui signifie, petites ames, beatilles, comme foyes, roignons, gesiers, coeurs, dont on fait des fricassées : & soûtient que l'amelette n'estant qu'une fricassée d'oeufs, a pris son nom de cette animella Italien, que d'animella on a formé animalette, & de là amelette. Voyez Amelette, & Aumelette.

Définition de « AUMELETTE » subst. fem.

Oeufs brouillés & fricassés en la poësle. On fait des aumelettes au beurre, au lard, au fromage, au persil, à la ciboulette, aux champignons, au sucre, &c. Il y en a qui estiment les aumelettes baveuses, à demi-cuittes. Menage aprés Bochart derive ce mot du Grec amylaton, qui est dans le Scoliaste d'Aristophane en cette signification. Il pourroit encore venir de oon en Grec, ovum, & mignymi, misceo. Voyez en une autre à Amelette.

Définition de « OMELETTE » subst. fem.

Quelques-uns disent amelette. Sorte de cuisson d'oeufs battus qu'on fricasse dans la poesle. Une omelette au fromage, au sucre, au lard, avec de la ciboule & du persil. On vante sur tout les omelettes à la celestine. Menage dit qu'il a le premier descouvert l'origine de ce mot, & qu'on dit également bien amelette & omelette. Il pretend que les Italiens ont appellé animella ou petites ames, certaines beatilles, comme foyes, coeurs, rognons, gesiers & autres parties des entrailles des animaux dont on fait des fricassées ; & que par ressemblance on a appellé amelette, une fricassée d'oeufs, d'animaletta diminutif d'anima ou petite ame ; que de mesme on a dit aumelette de alma, almula, almuletta, qu'autrefois on a dit haumelaicte, & que c'est par un vice d'ortographe qu'on a escrit omelette. La Motte le Vayer dit que ce mot vient d'oeufs meslez ; & Tripaud hama lyein, qui veut dire delayer ensemble.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020