ortie

définitions

ortie ​​​ nom féminin

Plante velue qui renferme un liquide irritant transmis par des piquants minuscules. —  Ortie blanche (➙ lamier). —  loc. au figuré Jeter qqch. aux orties, s'en débarrasser sans hésitation.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand son temps est arrivé, elle se pend par les pieds à une feuille d'ortie.Alphonse Karr (1808-1890)
À chaque piqûre ressentie, c'est une ortie, c'est un jalon.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il ne baissa le front qu'un moment pour une ortie qui lui piquait les jambes, et qui lui fit la sensation d'une bête.Victor Hugo (1802-1885)
Une pensée indigne n'y peut pas plus germer qu'une ortie sur un glacier.Victor Hugo (1802-1885)
Le réséda de nos jardins pousse ici sur les vieux murs comme l'ortie chez nous.George Sand (1804-1876)
Une grande ortie née au pied du mur touchait au bord du toit.Victor Hugo (1802-1885)
Le papillon appelé tortue a été précédemment sur l'ortie une chenille rayée de vert et de brun, puis une chrysalide rayée.Alphonse Karr (1808-1890)
Notre triste gloire humaine est-elle plus méprisable que l'ortie qui croît le long des cimetières ?George Sand (1804-1876)
Un mystère enveloppait l'apparition des lettres sur la peau, car l'ortie, même vue de près, n'offrait rien d'anormal.Raymon Roussel (1877-1933)
Avec quelque peine qu'on prendrait, l'ortie serait utile ; on la néglige, elle devient nuisible.Victor Hugo (1802-1885)
J'aurais pu la comparer à celle que produit l'ortie dite brûlante.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Multiplier une rose, cela fait un jardin de roses ; multiplier une ortie, cela fait un champ d'orties.Remy de Gourmont (1858-1915)
Le tarantass entra dans la cour, faisant bruire l'ortie sous ses roues, et s'arrêta devant le perron.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Hachée, l'ortie est bonne pour la volaille ; broyée, elle est bonne pour les bêtes à cornes.Victor Hugo (1802-1885)
Il faisait grand jour, et tout près de l'endroit où elle avait dormi, il y avait une ortie pareille à celle de son rêve.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Le temple est resté vide ; l'ortie a poussé entre les pierres, les piliers s'écroulent, voilà les hiboux qui y font leurs nids !Gustave Flaubert (1821-1880)
Une des habitantes de l'ortie est une chenille épineuse, d'un noir velouté et piqué de très-petits points blancs.Alphonse Karr (1808-1890)
Que leur aurait fait mon chagrin jeté tout au travers de leur joie, comme une ortie dans une guirlande de roses ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Quand l'ortie est jeune, la feuille est un légume excellent ; quand elle vieillit, elle a des filaments et des fibres comme le chanvre et le lin.Victor Hugo (1802-1885)
La vie réelle est une vie d'angoisses : son image est dans cette ortie, venue au pied de la terrasse, et qui, sans soleil, demeure verte sur sa tige.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ORTIE » subst. fem.

Herbe dont la feuille est picquante. Il y a deux especes d'ortie, dont l'une est plus aspre, plus rude & plus sauvage, qui a des feuilles larges & noires, & dont la graine est semblable à celle du lin, quoy que plus petite. On l'appelle en Latin urtica, en Grec acolyphe. Il y en a une autre qu'on appelle ortie puante, en Latin galiopsis, urtica labeo, urtica foetida, urtica mortua, qui rend une odeur puante, lors qu'on la pile, ou qu'on la frotte entre les mains. Sa fleur est rouge & menuë. Matthiole y adjouste une troisiéme espece, qui est une ortie sauvage, qui est plus rude & plus picquante beaucoup que les autres. Quelques-uns l'appellent ortie griesche. La graine d'ortie est aussi dangereuse que la squille venimeuse. Matthiole. On descouvre avec le microscope que l'ortie est couverte de picquants tres-aigus, dont la base est un petit sac ou vessie qui enferme une liqueur acre & veneneuse, & la pointe est d'une substance tres-dure qui a un trou au milieu, par lequel cette liqueur s'escoule dans la partie picquée, qui y excite de la douleur. Voyez en la figure dans la Micrographie de M. Hook. On fait de la toile d'ortie, comme on en fait de chanvre. Les Dames s'en servent pour faire des cornettes. Il y a une autre ortie à grappes qui vient de Canada, & une autre ortie à balles nommée pilulifera, qui a des feuilles de parietaire. On en voit les figures dans les Memoires du Sieur Dodard.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020