pailleté

définitions

pailleté ​​​ | ​​​ , pailletée ​​​ | ​​​ adjectif

Orné de paillettes.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'air obscur était pailleté d'aiguillettes transparentes ; une sinistre blancheur couvrait la campagne ; le rayonnement d'argent universel paraissait stériliser le monde.Marcel Schwob (1867-1905)
Je me souviens que toujours un grand éventail noir pailleté voletait devant son visage.Judith Gautier (1845-1917)
Une servante peu expérimentée l'accommoda du mieux qu'elle put, et couvrit de poudre son habit pailleté.Alfred de Musset (1810-1857)
Une planète, presque au ras de l'horizon, luisait comme une escarboucle, tandis qu'une poussière d'étoiles presque invisibles sablait la voûte d'un sable pailleté d'étincelles.Émile Zola (1840-1902)
Quittez, jeunes baladins en sevrage, quittez le joli ruisseau où vous vous êtes assis sans façon sur votre derrière pailleté.Émile Blémont (1839-1927)
Caroline y avait joint un sac de velours pailleté, contenant ses clefs et son mouchoir.Paul Adam (1862-1920)
Les boutiques et les étalages étaient éclairés par des lanternes ou des lampes suspendues, et formaient un charmant coup d'œil tout étoilé et tout pailleté de points brillants.Théophile Gautier (1811-1872)
L'hygiène était représentée par un pot à eau couronné d'une serviette, et un morceau de savon vulgaire, blanc, pailleté de bleu, qui humectait le bois de rose en plusieurs endroits.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un ruban pailleté d'argent ceignait mon front, et j'avais relevé la pâleur ordinaire de mes joues d'une légère couche de fard.Gérard de Nerval (1808-1855)
Il était de crêpe rose, tout pailleté d'argent et garni entièrement d'une guirlande de jasmins.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
On ne vit plus que deux riantes ballerines, au torse voluptueux dans le tulle transparent pailleté d'or, aux jambes parfaites, hardiment dessinées par le maillot de soie rose.Louis Mullem (1836-1908)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020