pal

définitions

pal ​​​ nom masculin

Longue pièce de bois ou de métal aiguisée par un bout. ➙ pieu. Le pal, ancien instrument de supplice (➙ empaler). Des pals.
Agriculture Pal injecteur, servant à injecter dans le sol des liquides insecticides.

pal ​​​ nom masculin (sigle anglais de phase alternating line)

Audiovisuel Standard de télévision, utilisé dans les pays anglo-saxons, pour les caméscopes, les magnétoscopes. Pal et secam.

synonymes

pal nom masculin

pieu

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il sursauta par deux fois, comme si tout à coup un invisible pal se fût insinué en lui.Fernand Kolney (1868-1930)
Alors ce ne serait plus assez de l'arrestation, de l'emprisonnement, du pal !Jules Verne (1828-1905)
Sur l'emplacement choisi on plantait d'abord un mât, le pal, signe visible de l'intention d'attirer les habitants.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Peut-être, messieurs, ne savez-vous pas ce que c'est que le pal ?...Eugène Sue (1804-1857)
En venant, ce pal avait servi à suspendre nos vêtements ; en revenant, il devait supporter nos vivres en les maintenant hors de l'eau.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les indigents ne furent condamnés formellement ni au feu, ni à l'écartellement, ni à l'estrapade, ni à l'écorchement, ni au pal, ni même à la guillotine.Léon Bloy (1846-1917)
Il s'agissait de me mettre à cheval sur ce pal effilé, et pour mieux me faire garder l'équilibre, on m'attacha à chaque pied deux boulets en fer.Jules Janin (1804-1874)
On sait comment était construit le navire qui devait nous mener à bord : une table avec un tonneau attaché à chaque pied, et une espèce de pal au milieu.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Or, de cinq cents pauvres diables, vous m'accorderez bien qu'un dixième au moins n'a rien fait pour mériter la corde, le pal ou la guillotine.Alfred Assollant (1827-1886)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PAL, ou Pau » subst. masc.

Piece de bois longue & taillée en pointe. Le supplice qui étoit en usage autrefois chez les Romains, & maintenant chez les Turcs, est d'aiguiser un pal, & le faire passer par le fondement à travers du corps. On fiche des pals en terre pour servir de deffense ou de barriere pour fermer, ou servir de closture. Ce mot vient de palus, d'où on a fait aussi palissade.
 
PAL, en termes de Blason, est une des pieces honorables de l'Escu, qui est la representation d'un pal, ou pieu posé debout, qui comprend toute la hauteur de l'Escu depuis le dessus du chef jusqu'à la pointe. Quand il est seul, il doit contenir le tiers de la largeur de l'Escu. Quand il est en nombre impair, on le restrescit de façon, que si l'on en met deux, ils comprennent deux cinquiémes de l'Escu ; si l'on en met trois, ils comprennent les trois septiémes ; & alors on specifie le nombre des pieces, aussi-bien que celles dont ils sont accostez & chargez. Il y a aussi des pals comettez & flamboyans, qui sont pointus & en ondes. Les comettez sont mouvans du chef ; les flamboyans de la pointe. Les paux dans les Armoiries sont des marques de Jurisdiction.
 
On appelle un Escu palé, quand il est chargé egalement de pals, de metal & de couleur ; & contrepalé, se dit lors que l'Escu est couppé, & que les demi-pals du chef, quoy que d'esmaux semblables à ceux de la pointe, sont neanmoins differents en leur rencontre, ensorte que si le premier du chef est de metal, celuy qui luy répond au dessous doit estre de couleur ; & on l'appelle palissé, quand il y des paux aiguisez dont on fait les palissades pour la deffense des places. Du Cange dit que ce mot vient de pallea, qui signifioit un tapis, ou une piece d'estoffe de soye ; & que les Anciens appelloient pales, les tapisseries qui couvroient les murailles ; & disoient paler, pour dire, tapisser. Ainsi on a dit une chambre palée de drap d'or, ou de soye, parce que c'étoient des bandes de tapisserie de deux couleurs : que de là on doit tirer l'origine du mot de pal, qui signifie un baston, comme croyent plusieurs Escrivains. Les Armes d'Arragon sont, palé d'or & de gueules.
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020