palpiter

 

définitions

palpiter ​​​ verbe intransitif

Être agité de frémissements.
(cœur) Battre très fort.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je palpite

tu palpites

il palpite / elle palpite

nous palpitons

vous palpitez

ils palpitent / elles palpitent

imparfait

je palpitais

tu palpitais

il palpitait / elle palpitait

nous palpitions

vous palpitiez

ils palpitaient / elles palpitaient

passé simple

je palpitai

tu palpitas

il palpita / elle palpita

nous palpitâmes

vous palpitâtes

ils palpitèrent / elles palpitèrent

futur simple

je palpiterai

tu palpiteras

il palpitera / elle palpitera

nous palpiterons

vous palpiterez

ils palpiteront / elles palpiteront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais plus son amour était violent, sincère, plus il voulait être aimé sans partage : la seule idée d'une infidélité faisait palpiter son cœur.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Et cette petite fille qui sent palpiter son cœur, qui rougit, qui se trouble et qui supplie monseigneur de la laisser partir, s'exprimerait-elle autrement.Denis Diderot (1713-1784)
La vie même est saisie, et si souple, si fluide que, d'une ligne à l'autre, il semble qu'on la voie palpiter et changer.Romain Rolland (1866-1944)
Avec les années, mon cœur commença à palpiter de sentimens d'un trouble étrange, et d'une peine douce.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ces écritures si connues le firent à la fois palpiter d'aise et trembler de terreur.Honoré de Balzac (1799-1850)
En écoutant le bruit des voitures et le vent qui faisait crier les branches et bruire les feuilles, je me sentais palpiter d'impatience et de bonheur.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Quand sa voix vibrante et modulée éveille les échos matinals, plus d'une jeune serine sent palpiter son cœur d'oiseau, et joint une note émue à ses trilles éclatants.Joséphine Marchand (1861-1925)
Dis-moi, a-t-il ajouté en penchant son visage vers le mien, dis-moi, je t'en conjure, que ce n'est pas la haine qui le fait palpiter ainsi.Sophie Cottin (1770-1807)
Là, hors d'haleine, appuyées les unes aux autres, sentant mutuellement palpiter leurs cœurs, elles essayèrent de se remettre, mais elles n'y réussirent qu'au bout de quelques instants.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
J'ai cru, dans mon délire, sentir une écorce aride palpiter contre mon cœur : un degré de chaleur de plus, et j'animais des êtres insensibles.Jules Lemaître (1853-1914)
Que j'avais de plaisir à caresser une perdrix, à recevoir ses coups de bec, à sentir dans mes mains palpiter son cœur et frissonner ses plumes !Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Et elle-même, à la sourde émotion qui la faisait palpiter, elle si forte, elle comprit tout l'effet qu'elle avait dû produire.Michel Zévaco (1860-1918)
Parfois elle soulève les paupières ; et tu verrais alors palpiter la lumière de ses yeux, comme un éclair de chaleur au fond de la nuit.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
La comtesse se rejeta vivement au fond de sa voiture, mais avec un sentiment de peur qui la fit palpiter.Honoré de Balzac (1799-1850)
Moi, moi, je vis dans son beau corps pour te sentir palpiter de gloire, héros, mon frère !...Paul Adam (1862-1920)
La fiction n'est pas ici bien éloignée des choses, et l'on sent l'homme palpiter sous le héros.Hippolyte Taine (1828-1893)
Mais ils n'existent que parce qu'ils sont excessifs, que parce qu'ils se sont emparés du cœur ; qu'eux seuls l'échauffent, le remuent, le font vivre et palpiter.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Elle n'avait point cessé de palpiter, de vivre sa vie de mécanique, et elle continuait toujours son tic tac régulier, depuis un siècle passé.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et il la regarda ; et, une fois encore, elle se sentit palpiter sous cet œil noir et profond qui la bouleversait.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Le vieux homme sentit de nouveau palpiter ses esprits, comme une lampe qui est près de son agonie.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PALPITER » v. n.

Avoir le pous agité par le mouvement du coeur, des arteres, & du diaphragme. Un homme qui a couru, ou fait quelque exercice violent, palpite, le pous luy bat violemment.
 
On le dit aussi de ces mouvemens du coeur qui s'observent encore aux agonisans, ou même aprés la mort de ceux qui sont blessés, quand la chaleur naturelle y demeure quelque temps. Il vient de mourir, il palpite encore. Le coeur qu'on a arraché à un animal palpite encore long-temps, jusqu'à ce que tout le sang & les esprits en soient sortis.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020