pastel

définitions

pastel ​​​ nom masculin

Plante (crucifère) dont les feuilles et les tiges contiennent un principe colorant bleu (➙ guède, isatis). —  (avec influence de 2 pastel) Bleu pastel, elliptiquement pastel : couleur, teinture bleu clair de pastel. Des robes pastel, bleu pastel.

pastel ​​​ nom masculin

Pâte faite de pigments colorés façonnés en bâtonnets. Des portraits au pastel.
en apposition (invariable) Des tons pastel, doux et clairs comme ceux du pastel.
Œuvre faite au pastel.

synonymes

pastel nom masculin

[Botanique] guède, isatis

[en apposition] tendre, doux, pâle

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais à les fréquenter, chacune conserve son caractère propre et sa vie ; le pastel effacé par le frottement des siècles laisse apparaître les personnalités ; telle sourit, telle autre boude.Henri Bouchot (1849-1906)
On pourrait alors passer un second encollage sur le tout afin de conserver le brillant du pastel et repeindre à l'huile.Eugène Delacroix (1798-1863)
Elle était adorable d'attitude, assise près du plateau, et plus pareille que jamais à un pastel de l'autre siècle avec l'or pâli de ses cheveux.Paul Bourget (1852-1935)
Elle ne s'était pas même retournée, tout entière au pastel qu'elle sabrait en ce moment de larges coups de crayon.Émile Zola (1840-1902)
Il fait très bien de petits vers, écrit très bien de petites lettres, va jouaillant un peu du cistre, et barbouillant un peu de peinture au pastel.Gaston Maugras (1850-1927)
Pour la rendre avec quelque fidélité, il faudrait la fine poussière de pastel qui surprend la vie et en fixe les apparences fuyantes.Francis Chevassu (1861-1918)
Deux longues tables, en bois blanc, supportaient des boîtes de pastel, des cahiers, des blocs, des manches d'éventails, des albums japonais, des moulages, un fouillis d'objets inutiles et bizarres.Octave Mirbeau (1848-1917)
Pour peindre la tête au pastel ou à l'huile, il faut établir les masses de vigueur, les demi-teintes, ensuite les clairs.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Je verrais aussi ces cousines, qui logèrent dans le cadre rouillé de mon enfance le pastel d'or d'un jour d'été.Jules Vallès (1832-1885)
L'étude de la peinture se divise en deux catégories ; la première comprend le dessin et l'aquarelle, la seconde le pastel et l'huile.Louise d'Alq (1840-1910)
J'ai fait, en rentrant, une espèce de pastel de l'effet de soleil en vue de mon plafond.Eugène Delacroix (1798-1863)
Maintenant, elle sabrait le pastel à larges coups de crayon bleu, elle en détachait le flamboiement sur une limpide nuit d'été.Émile Zola (1840-1902)
Nous nous estimerons donc heureux si notre modeste pastel de cette belle et séduisante individualité peut aider à faire revivre l'ensemble des qualités réunies dans cette riche organisation.Antoine-François Marmontel (1816-1898)
Je n'ai encore rien vu en peinture d'aussi vaporeusement lumineux, et d'une qualité de pastel aussi neuve, aussi en dehors des procédés anciens.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Elle peignait au pastel des têtes où s'annonçait déjà le talent qui lui a donné une juste célébrité.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Charme éphémère, léger comme une teinte de pastel, qui s'efface, s'évapore dans la chaleur et les rivalités du bal.Fernand Vandérem (1864-1939)
A partir de ce moment, il continue à se servir du pastel, surtout pour les portraits de femme.Théodore Duret (1838-1927)
Dans le cadre ovale et ciselé son visage entier s'enfermait comme une figure d'autrefois, comme un portrait du dernier siècle, comme un pastel jadis frais que le soleil avait terni.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais en avançant, il ne recourt plus qu'accessoirement à ce moyen, pour user d'un nouveau, le pastel.Théodore Duret (1838-1927)
En outre de ses portraits de femmes, il a aussi fait au pastel des portraits d'hommes, dont plusieurs sont des têtes à caractère.Théodore Duret (1838-1927)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PASTEL » s. m.

Paste faite de plusieurs couleurs gommées & broyées ensemble, ou separément, dont on fait toutes sortes de crayons pour peindre sur le papier, ou le parchemin. Il y a des Peintres qui reüssissent merveilleusement à faire des portraits en pastel.
 
PASTEL, qu'on nomme autrement guesde, est une herbe qui vient d'une graine qu'on seme au commencement du printemps, & dont on fait quatre recoltes par an, & quelquefois cinq ou six. Elle est d'un grand usage dans les teintures pour preparer les estoffes à recevoir toutes les autres couleurs, & en augmenter le lustre & la durée. Elle leur donne d'abord la teinture bleuë. Il en croist beaucoup en Languedoc. Le pastel a la feuille presque semblable au plantin. Le meilleur a la feuille unie & sans poil ; & le mauvais a la feuille veluë, qu'on appelle bastard. Le petit pastel est celuy de la quatriéme ou cinquiéme recolte. Le pastel de la derniere recolte s'appelle marouchin. Le plus vieux pastel est le meilleur. On laisse quelque temps flestrir sa feuille, puis on le met sous la rouë pour le piler ; aprés on en fait de petits pains, qu'on appelle coqs, ou cocaignes, qu'on fait secher à l'ombre sur des clayes, jusqu'à ce qu'on le veuille mettre en poudre ; ce qu'on fait avec des masses de bois. On le laisse tremper pendant quatre mois dans de l'eau fort croupie, où on le remuë environ quarante fois, & puis il est en estat d'estre emballé & employé. Plusieurs le confondent avec le pastel d'Inde, ou l'indigo, qui est bien de differente valeur & vertu. Voyez Indigo. Une forte couleur de pastel est quasi noire, & est la base de tant de sortes de couleurs, que les Teinturiers ont une certaine eschelle ou nombre d'estages avec laquelle ils comptent la clarté & la profondeur de cette couleur. L'indigo est de même nature que le pastel, avec cette difference, que celuy-cy est toute la substance de l'herbe ; au lieu que l'indigo n'en est que le jus, ou la lie farineuse sechée au soleil, qu'on forme en tablettes ou en boules. On leur donne le même nom en Latin glastum, en Grec isatis. Ce mot vient de pastellum, qu'on a dit pour pastillus.
 
Il y a un pastel sauvage dont les feuilles sont plus grandes que celles du pastel cultivé, & sont semblables a celles de la laituë. Ses tiges sont de deux coudées de haut, plus gresles, plus delicates & plus branchuës, outre qu'elles tirent quelque peu sur le rouge. A leur cime il y a plusieurs vessies comme de petites langues qui contiennent sa graine. Ses fleurs sont petites & jaunes. En Latin glastum silvestre, ou isatis agrestis.
Déjouez les pièges ! Enfreindre ou absoudre ? Enfreindre ou absoudre ?

Parmi les plus vicieuses chaussetrappes de la conjugaison française, on trouve la fameuse règle des verbes en -indre et -soudre.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 19/03/2021