Email catcher

patenôtre

Définition

Définition de patenôtre ​​​ | ​​​ nom féminin

ironique Prière.

Synonymes

Synonymes de patenôtre nom féminin

prière, pater

Exemples

Phrases avec le mot patenôtre

On y marchait et on y trébuchait sur de vieilles femmes à genoux, qui y marmottaient leurs patenôtres.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Aussi, il faut voir si on redoutait les patenôtres de ce terrible rabroueur de personnes qui regardait brûler des villages entiers sans passer un grain de son chapelet.Émile Gaboriau (1832-1873)
C'était une pratique habituelle aux gens de guerre de marmotter des patenôtres sur les blessures pour les fermer.Anatole France (1844-1924)
Ils construit le bâtiment à partir de cellules géométriques et utilisé toutes les dernières innovations technologiques : patenôtres, escaliers mécaniques, ascenseurs rapides, trottoirs roulants et accès automobile.Cahiers philosophiques, 2020, Peter Galison (Cairn.info)
Quinze sols quatre deniers parisis, pour avoir porté deux patenôtres !Victor Hugo (1802-1885)
Elle avait le goût des patenôtres.George Sand (1804-1876)
Il est à l'audience depuis onze heures du matin, grelottant dans sa robe noire, qui écoute les patenôtres d'un avocat qui rabâche.Claude Tillier (1801-1844)
Je rêvasse, je dis des patenôtres.Frédéric Mistral (1830-1914)
Tu lui apprends sans doute tes patenôtres ?Éliphas Lévi (1810-1875)
Avec quelques patenôtres, dévotement récitées au bas de son autel, on était sûr de la béatitude céleste.Marquis de Sade (1740-1814)
Père, mangez, buvez, et puis dans votre lit, autant qu'il vous plaira, dites des patenôtres !Frédéric Mistral (1830-1914)
Dès le lendemain matin, le bruit se répandit à l'étude que j'étais, un petit béat, un cafard, un jésuite à qui il fallait faire passer l'envie de réciter des patenôtres.Marie d'Agoult (1805-1876)
Les patenôtres se sont chargées de redorer le blason du père défaillant, en lui déléguant une mission quasi transcendante.Humanisme, 2016, Annick Drogou (Cairn.info)
Ce n'est pas avec des patenôtres antiracistes qu'on s'en délivrera.Le genre humain, 2016, Jean-Luc Nancy, Danielle Cohen-Levinas (Cairn.info)
Alors, pour échapper à la tentation, il allait s'agenouiller tout au bout du laboratoire et s'abîmait dans ses patenôtres.Alphonse Daudet (1840-1897)
Çà, combien de patenôtres avons-nous déjà défilées ?Éliphas Lévi (1810-1875)
Dès sept heures, on l'entendit balbutier dans sa chambre, sur un ton qui n'était pas celui de ses patenôtres ordinaires.René Boylesve (1867-1926)
Ils se montrèrent bienveillants, donnèrent au capitaine des rats, « gros comme lapins, et bons à merveille ; » et celui-ci leur offrit des couteaux et patenôtres, en récompense.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PATENOSTRE s. f.

Le Pater, l'Oraison Dominicale. Menage a dit en parlant d'un Abbé ignorant :
 
Dieu nous en doint bientost un autre
 
Qui sçache au moins sa Patenostre.
 
PATENOSTRES, au pluriel, se dit d'un chapelet & des grains qui le composent, parce qu'il sert à repeter plusieurs fois cette Oraison. On luy a pris ses patenostres qui étoient de calembouc, de corail, de coco, &c.
 
PATENOSTRES, se dit encore de toutes sortes de prieres. Cette vieille est toûjours trois heures à dire ses patenostres.
 
On appelle en proverbe patenostres de singe, le murmure que font les singes, quand ils grondent & remuent les babines. On le dit aussi des vieux chats, lors qu'ils sont en repos, & qu'ils forment certains sons dans le gosier, comme s'ils vouloient dire quelque chose.
 
PATENOSTRES, en termes d'Architecture, sont de certains ornements qui se mettent au dessous des oves, qui sont des grains ronds ou ovales qu'on appelle autrement colliers de perles, ou d'olives. Les Menuisiers en mettent aussi dans les bordures des tableaux, & autres ouvrages.
 
PATENOSTRE, en termes de Blason, est un dizain de chapelet, ou le chapelet tout entier, dont on entoure les Escus, comme font les Chevaliers de Malthe, & quelques personnes Religieuses.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Jeux Le Décodeur Le Décodeur

Saurez-vous trouver le mot secret ? Retrouvez chaque jour un nouveau défi... et invitez vos amis à se mesurer à vous !

28/07/2022