pivert

 

définitions

pivert ​​​ nom masculin

Oiseau grimpeur au plumage jaune et vert, qui frappe des coups rapides sur les troncs avec son bec (pour faire sortir les larves qu'il mange).var. pic-vert. Des pics-verts.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Des hirondelles de mer passaient et repassaient à la surface des eaux que rasait aussi, de temps en temps, avec un cri aigu, le pivert au plumage miroitant.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Au refrain, on imite le cri du pivert...Octave Feuillet (1821-1890)
Un éclat de rire l'interrompt ; il se retourne et ne voit rien qu'un gros pivert qui le regarde en riant, perché sur son claque.Alphonse Daudet (1840-1897)
Telles étaient mes réflexions dans mon trou de pivert.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Il ne permettait pas aux fourmis de s'établir dans son voisinage ; mais il laissait le pivert travailler dans le bois pour en retirer les insectes rongeurs qui le détériorent.George Sand (1804-1876)
Plus bas, les mésanges amoureuses se pourchassaient encore dans les taillis, tandis qu'un pivert ébouriffé poussait son ménage par derrière, pour le faire entrer dans le creux d'un arbre.Alfred de Musset (1810-1857)
Les oiseaux se taisaient, et j'entendais seulement le bruit que fait le pivert en frappant les arbres pour y creuser son nid.Gérard de Nerval (1808-1855)
Une paix délicieuse s'étendait sur l'herbage ; au loin, un pivert, dans les massifs, faisait entendre son cri railleur.Georges Ohnet (1848-1918)
Le pivert les frappe en mesure avec son bec de corne, et des lézards d'émeraude se chauffent au soleil sur la mousse de leurs pieds.Théophile Gautier (1811-1872)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PIC-VERD » s. m.

Oiseau qui a le bec long & dur, qui perce l'écorce des arbres. Le pic-verd prend sa nourriture par le moyen de sa langue, qu'il allonge de trois ou quatre pouces dans les fentes & trous des arbres. Elle a un petit aiguillon pointu avec lequel il prend les vermisseaux ou autres insectes dont il se nourrit. Les Fables anciennes disent que Picus Roy des Latins a été changé en pic-verd. Il vient de picus viridis. Il y a pourtant de ces oiseaux qui sont rouges, jaunes, gris, & noirs. Quelques-uns le nomment loriot. Les autres disent que c'est une espece de corneille.
 
PIC, est aussi un instrument pointu & aceré, attaché à un manche, qui sert aux Maçons, Terrassiers, & Pioniers à ouvrir & remuer la terre. Nicod dit que de la dureté du bec du pic-verd sont venus les mots de pic de Maçon, pique, piquer, & picoter.
 
PIC, se dit aussi au jeu du Piquet, quand le premier qui jouë peut compter 30. points, sans que son adversaire en compte aucun ; car alors il en compte 60. au lieu de 30. Le repic, c'est quand on compte 30. sur table sans joüer les cartes ; alors on compte 90.
 
On le dit quelquefois au figuré, Faire pic & repic, pour dire, Avoir grand avantage sur un autre.
 
En termes de Marine on dit, Estre à pic sur un ancre, lors qu'on est droit sur luy, & qu'on le degage.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots du vin Le Top 10 des mots du vin

Le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire (quand les conditions sanitaires le permettent !) mais aussi celui des vendanges. À cette occasion, nous avons envie de vous parler vin.

Édouard Trouillez 27/09/2020