planteur

définitions

planteur ​​​ , planteuse ​​​ nom

nom Agriculteur qui possède et exploite une plantation (II, 3) dans un pays tropical. Un planteur de café.
nom masculin Punch au jus de fruits.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le chef demeura pendant quelques instants plongé dans de profondes méditations ; puis il redressa la tête, et regardant fixement le planteur.Gustave Aimard (1818-1883)
Elle était l'enfant unique du planteur qui nous avait achetés.Charles Deguise (1827-1884)
Ce langage est celui du planteur américain qui, comme on le voit, réduit la question à celle de son intérêt personnel.Gustave de Beaumont (1802-1866)
N'ôtez pas au vieux planteur son illusion, si c'en est une !George Sand (1804-1876)
Un papier où la signature du planteur était contrefaite nous accordait un congé de deux semaines.Charles Deguise (1827-1884)
Le planteur attendait l'ennemi avec ce calme de l'homme brave qui sait qu'il peut compter sur les hommes qu'il commande.Gustave Aimard (1818-1883)
Le planteur, précédant ses hôtes, les conduisit alors dans une pièce dont il ouvrit la porte, et dans laquelle se trouvaient deux châlits enveloppés de leurs moustiquaires.Gustave Aimard (1818-1883)
Alfred, qui, dans la vie active et la pratique des affaires, en valait deux comme moi, devint un planteur aussi enthousiaste qu'heureux.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Un seul planteur, aidé de deux ou trois jeunes enfants, prit des loutres, des martres et des renards pour plus de dix-huit cents piastres.Jean-Baptiste-Antoine Ferland (1805-1865)
Là-dessus, le planteur fit volte-face et lança son cheval au milieu de l'eau.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le planteur tendit en souriant la main au missionnaire.Gustave Aimard (1818-1883)
Enfin, c'était le planteur qui apportait les fausses chaînes, les pierres contrefaites ou les lingots.Marcel Schwob (1867-1905)
Avez-vous fait déjà des connaissances dans le pays, que vous n'avez pas mangé les jambes de ce planteur de mai ?George Sand (1804-1876)
Sur un signe du planteur, une porte fut ouverte ; les mules sortirent de l'habitation, franchirent à gué, la rivière, atteignirent l'autre bord.Gustave Aimard (1818-1883)
Les deux victimes sont transportées à bord sans qu'on se soit aperçu de notre expédition ; puis monseigneur et moi nous nous rendons à la maison du planteur.Eugène Sue (1804-1857)
Malgré sa perspicacité, le planteur de peupliers ne devina pas si elle pâlissait et rougissait de honte ou de plaisir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le commodore, en costume de planteur et assis sur un fauteuil de jonc, tirait à temps égaux la corde qui mettait le hamac en mouvement.Théophile Gautier (1811-1872)
Nous arrivons très-facilement à la chambre à coucher du planteur, intérieurement éclairée par une verrine.Eugène Sue (1804-1857)
Le chef mangeait parce qu'il avait faim, le planteur parce que la politesse le lui ordonnait.Gustave Aimard (1818-1883)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PLANTEUR » s. m.

Jardinier qui plante des arbres. On dit aussi d'un Noble qui vit à la campagne, que c'est un planteur de choux.
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020