Email catcher

prononçai

Formes

Exemples

Phrases avec le mot prononçai

Et je prononçai, à mi-voix, ces mots : à propos de bottes.Alphonse Allais (1854-1905)
J'essayai de maîtriser mon émotion, quand je prononçai doucement le nom de son fils, mais ma voix tremblait.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
En même temps, je traçai majestueusement avec ma baguette un cercle autour de moi, et je prononçai à voix basse certaines paroles magiques.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Je n'en laisserai pas moins subsister ici ce que j'écrivis et prononçai publiquement en 1804.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Un nom vint à mes lèvres, mais je ne le prononçai pas.Paul Féval (1816-1887)
Une profonde tristesse me serrait le cœur, et, lorsque je prononçai le oui solennel, des larmes coulèrent involontairement sur mes joues décolorées.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Je ne prononçai pas une parole dans le premier moment.Paul Féval (1816-1887)
À ces grands noms, que je prononçai, j'en conviens, avec un peu d'emphase, il me semblait que tout le monde allait au moins me saluer....Jules Janin (1804-1874)
Un mot pouvait me disculper ; mais ce mot, je ne le prononçai pas.Alphonse Daudet (1840-1897)
Je prononçai ces mots avec une véritable colère.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Je prononçai donc ma phrase, qui était préparée pour l'instant d'avant, mais qu'il n'allait plus maintenant.Alain-Fournier (1886-1914)
Je prononçai le nom de la personne qui m'avait indiqué sa maison.Paul Féval (1816-1887)
Jusque-là, mon ami, je me rappellerai sans regrets le jour où je les prononçai.Ernest Renan (1823-1892)
Ce fut dans cet instant de béatitude intellectuelle et physique que je prononçai à demi-voix la formule de mon vœu.George Sand (1804-1876)
Je prononçai quelques paroles et, soudainement, je me tus.Georges Darien (1862-1921)
Je vis passer votre chère figure, mon amour, et il me semble que je vous prononçai : adieu !René Boylesve (1867-1926)
Le ton de réelle affliction sur lequel je prononçai mon affaire lui jeta un froid, mais un froid fortement mêlé de curiosité.Alphonse Allais (1854-1905)
Je prononçai le mot avec l'enfantillage d'un peu d'orgueil.Daniel Lesueur (1854-1921)
Après avoir brièvement exposé les avantages et les inconvénients d'un mariage russe et d'un mariage autrichien, je me prononçai pour ce dernier.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Je prononçai moi-même ma propre condamnation, pour cause de froideur et de monotonie.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine