Email catcher

prosterne prosterné

Formes

Exemples

Phrases avec le mot prosterne

On aura compris que la pratique en question ne se prosterne pas devant l'ordre symbolique, considéré comme l'alpha et l'oméga de la tranquillité du sujet.La Cause du désir, 2004, Serge Cottet (Cairn.info)
Quelle que soit ta volonté sur moi, qu'elle s'accomplisse, je me prosterne....Pétrus Borel (1809-1859)
Il apporte avec lui quelque idole, qu'on met debout sur la terre, et devant laquelle chacun se prosterne trois fois.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Je me prosterne au contraire, je m'écrase devant sa puissance !Gustave Flaubert (1821-1880)
On se prosterne en laissant libre un rang sur deux.Ouest-France, François CHRÉTIEN, 12/04/2021
Mais vous avez agi selon votre sagesse, devant laquelle mon esprit se prosterne, comme je me prosterne à vos pieds.Pétrus Borel (1809-1859)
Je m'y prosterne pour obtenir mon pardon et j'y finis cette trop longue lettre.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Il se prosterne de tout son corps sur le mausolée du saint, vomit et soudain se relève guéri.Le Moyen Age, 2002, Philippe George (Cairn.info)
Mais la télévision se prosterne devant les impératifs du spectacle : tout est bon pour frapper les esprits et surtout les sens.Études, 2005, Dominique Chivot (Cairn.info)
Personne moins que moi ne se méprenait sur ces petites attentions d'un homme qui se prosterne quand à peine il est besoin de s'incliner.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Le chef des guerriers se prosterne et frappe la terre de son front.Judith Gautier (1845-1917)
La reconnaissance prosterne les pauvres devant cette statue d'un bon roi ; qui sait quel autre monument élèverait une autre passion auprès de celui-ci ?Alfred de Vigny (1797-1863)
Je me prosterne humblement devant celui qui châtie, dont le bras s'est appesanti sur des cœurs divisés et a détruit toutes mes espérances.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et je fais comme eux ; je me prosterne et je l'adore.Hector Berlioz (1803-1869)
Il regarde à peine celle qui se prosterne à ses genoux, et fait un geste pour la congédier.Arsène Bessette (1873-1921)
Il n'est personne qui se tienne debout devant lui et qui ne se prosterne avant de lui parler.Jules Verne (1828-1905)
Est-ce que je pleure, est-ce que je me prosterne, moi ?...Émile Zola (1840-1902)
Il se prosterne devant l'autel, confesse ses fautes et reçoit la communion sous les deux espèces.Annales de Normandie, 2014, Jean-Guy Gouttebroze (Cairn.info)
Mais celui qui se prosterne espère ensuite se dresser plus haut qu'il n'eût fait s'il ne se fût d'abord courbé.Dix-septième siècle, 2017, Normand Doiron (Cairn.info)
Orgueil et bassesse met en scène un reptile qui, présenté par un dindon, se prosterne devant un paon.Ligeia, 2016, Yves Gagneux (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

Phrases avec le mot prosterné

Tout le monde était prosterné le front dans la poussière.Jules Verne (1828-1905)
Toutefois, son âme était pure comme son âge, et le bonheur le trouva chaste et religieusement prosterné.George Sand (1804-1876)
Coucy lui-même, prosterné à ses genoux, et fondant en larmes, implore sa miséricorde.Richard de Bury (1730?-1794?)
Mon cœur est sensible à l'affection et mon esprit prosterné devant la vertu.George Sand (1804-1876)
Là elle faisait des vœux pour son ami, et brûlait des bâtonnets parfumés, le front prosterné sur le parvis du temple.Jules Verne (1828-1905)
Il resta là jusqu'au jour, dans la même attitude, ployé en deux sur ce lit, prosterné sous l'énormité du sort, écrasé peut-être, hélas !Victor Hugo (1802-1885)
L'éléphant semblait être plongé dans une triste contemplation, et il regardait avec un sentiment de pitié sympathique le corps prosterné du mahout mourant.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il portait un cilice d'un poil très rude, se flagellait matin et soir et se tenait souvent prosterné le front contre terre.Anatole France (1844-1924)
Il ne voyait qu'elle au monde, ne pensait qu'à elle, la regardait sans cesse avec des yeux d'adorateur prosterné.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je crie vers toi dans la solitude, je pleure prosterné dans le silence du désert.George Sand (1804-1876)
Immédiatement au-dessous et, je crois, le premier parmi les pairs, je vis un vieillard prosterné dans une attitude de désolation.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
L'inférieur ne cesse pas de demeurer assis à terre ou prosterné jusqu'à ce que l'autre le quitte ou lui témoigne que c'est assez.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
A minuit, je serai à genoux à ta porte, j'y resterai prosterné jusqu'au jour.George Sand (1804-1876)
Il était tombé sur les coudes, prosterné, dans une attitude écrasée d'adoration.Émile Zola (1840-1902)
L'ancien caissier restait prosterné, battant le parquet de son front.Émile Gaboriau (1832-1873)
Catherine laissa tomber sur le comte prosterné un regard terrible ; puis ce regard fit le tour de l'oratoire avec une inexprimable épouvante.Michel Zévaco (1860-1918)
Comme il achevait, un bruit domina tous les autres bruits et vint frapper l'oreille du condamné prosterné sur les dalles.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Il aurait mendié une grâce, prosterné jusqu'à terre, et on l'aurait repoussé du pied !Saintine (1798-1865)
Elle entr'ouvre les yeux, ne se rappelle distinctement rien, ne sait où elle est, qui est cet homme prosterné devant elle.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.