récipiendaire

définitions

récipiendaire ​​​ nom

littéraire
Personne qui vient d'être reçue dans une assemblée, etc.
Personne qui reçoit un diplôme, une nomination, etc. (➙ impétrant).

synonymes

récipiendaire nom

bénéficiaire, impétrant

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était de taille ordinaire, mais l'ami qui l'accompagnait pouvait être estimé petit, désavantage naturel qui ne l'empêchait pas en ce moment d'avoir beaucoup meilleur air que le récipiendaire.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Nous n'avons pas d'idée prédéterminée ou préconçue sur le récipiendaire et l'aide à accorder.Europarl
Malheur, en effet, au récipiendaire dont l'intelligence ne se serait pas élevée par la foi au-dessus des symboles purement physiques de la révélation égyptienne !Éliphas Lévi (1810-1875)
Il s'agit de plus qu'une simple relation donateur-récipiendaire.Europarl
On sent combien un tel examen commanderoit de préparations au récipiendaire, et comme il ranimeroit l'ardeur de ses collègues, obligés d'être ses compétiteurs.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Ce mauvais moment passé, une tradition charitable voulait que le président de la cérémonie fît, en manière de contre-partie, le panégyrique du récipiendaire.Gustave Reynier (1859-1937)
Alors a commencé la chinoiserie, c'est-à-dire l'exécution du récipiendaire avec tous les saluts, les salamalecs, les grimaces ironiques, et les sous-entendus féroces de la politesse académique.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
L'un d'eux alla avertir le lord chancelier, et revint bientôt avec ordre d'introduire le récipiendaire.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Aucun autre discours de récipiendaire ne respire peut-être, à l'égal du sien, l'expansion sentie de la reconnaissance.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
On interrogeait trois fois le récipiendaire avant de l'introduire dans le chapitre.Jules Michelet (1798-1874)
C'est le tort du genre, plus que celui du récipiendaire, et on ne peut le lui reprocher.Dorothée de Dino (1793-1862)
Le récipiendaire des pyayes et l'épreuve de puberté des filles, sont des cérémonies trop singulières pour n'en pas dire un mot.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Le récipiendaire n'en avait pas mieux parlé, et cette séance académique était devenue l'occasion d'une sorte de déchaînement contre la révolution et les révolutionnaires.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Selon l'antique et légale coutume, le récipiendaire s'assit sur la table et consulta sa montre.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Le jour de la réception arrivé, une fête splendide serait donnée aux frais du récipiendaire.Henry Murger (1822-1861)
On crut que cette lettre était encore destinée au récipiendaire... et aussitôt il y eut des cris...Gaston Leroux (1868-1927)
Fontenelle, directeur, avait déjà écrit son discours et l'avait remis au récipiendaire, lorsque des envieux firent valoir un article des statuts qui interdisait l'admission de membres non résidants.Montesquieu (1689-1755)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RECIPIENDAIRE » s. m.

Terme de Palais. Celuy qui est pourveu d'une charge, & qui sollicite sa reception. On examine les Recipiendaires sur une loy, le plus souvent pipée.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020