redite

définitions

redite ​​​ | ​​​ nom féminin

littéraire Action de redire, de répéter.
Chose répétée inutilement ; répétition. Un texte plein de redites.

synonymes

redite nom féminin

répétition, redondance

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cela ne procurerait pas une certitude juridique suffisante sur le point de savoir quels plans et programmes sont visés, et cela entraînerait une redite des mesures dans différents textes législatifs.Europarl
Un huitième amendement représente une redite qui ne me paraît pas très utile.Europarl
Je n'ai point à écrire une monographie de la maladie inguinale qui serait, après tant d'autres, une redite inutile.Charles Anglada (1806-?)
Mais parler de votre courage et de votre dévouement, c'est une redite.Eugène Sue (1804-1857)
Mais le débat d'aujourd'hui est loin, à mes yeux, de constituer pour autant une redite.Europarl
Une clameur immense s'éleva vers le ciel et fut redite avec des répercussions déchirantes par les échos de la côte.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle a fait chercher une automobile par le concierge et a donné une adresse qu'on m'a redite.Guy Chantepleure (1870-1951)
Ce qui prouve une fois de plus qu'une vérité n'est jamais assez de fois redite.Félix Nadar (1820-1910)
Jamais il ne faisait aucune redite ; jamais il ne racontait que le fait nécessaire pour l'affaire qu'il fallait décider.François de Fénelon (1651-1715)
Ses vers étaient la complainte redite partout de l'émigration.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il nous a permis de la raconter, après nous l'avoir lui-même redite.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Je vous l'avais mandée comme on me l'avait dite ; mais la même personne s'en est mieux souvenue, et me l'a redite à moi.Madame de Sévigné (1626-1696)
La personne qui me l'a redite, mérite toute confiance ; d'ailleurs les faits parlent : la lettre n'a rien changé au sort des exilés.Astolphe de Custine (1790-1857)
Une ornière s'est creusée de redite en redite, et elle se creuse encore par l'excessive modération des nôtres, leur excès d'impartialité.Jules Michelet (1798-1874)
Et pourtant, la chose lui avait paru si simple, elle se l'était redite à toutes les minutes de la dernière heure.Hector Bernier (1886-1947)
Cette légende redite cent fois et que chacun connaissait déjà était toujours intéressante dans la bouche du magister, qui était le conteur le plus populaire du pays.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Mais rares sont les confessions où l'on ne s'ennuie à aucune redite ; rares, les hommes dont la perversité est originale, dont la candeur est nouvelle.Remy de Gourmont (1858-1915)
Je ne peux que répéter les propos que j’ai tenus précédemment et je m’excuse de cette redite.Europarl
Et l'histoire, s'étant redite de paysan à paysan, passa de pays en pays, et se répandit partout.Eugène Muller (1826-1913)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REDITE » s. f.

Repetition de ce qu'on a dit dêjà. Cet Advocat est ennuyeux à cause de ses continuelles redites.
 
REDITE, est aussi un rapport qu'on fait de ce qu'on a dit. Les redites sont causes de la plus-part des querelles.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 20/05/2021