regarnir

définitions

regarnir ​​​ | ​​​ verbe transitif

Garnir de nouveau (ce qui était dégarni).

conjugaison

actif

indicatif

présent

je regarnis

tu regarnis

il regarnit / elle regarnit

nous regarnissons

vous regarnissez

ils regarnissent / elles regarnissent

imparfait

je regarnissais

tu regarnissais

il regarnissait / elle regarnissait

nous regarnissions

vous regarnissiez

ils regarnissaient / elles regarnissaient

passé simple

je regarnis

tu regarnis

il regarnit / elle regarnit

nous regarnîmes

vous regarnîtes

ils regarnirent / elles regarnirent

futur simple

je regarnirai

tu regarniras

il regarnira / elle regarnira

nous regarnirons

vous regarnirez

ils regarniront / elles regarniront

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'ouvrage se faisait entre nous tous avec une rapidité surprenante, et nous avons été jusqu'à regarnir deux ou trois cents brasses dans une soirée.George Sand (1804-1876)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REGARNIR » v. act.

& redupl. Garnir une seconde fois. Regarnir une chambre, une place, une tapisserie. On le dit aussi d'un plant d'arbres, de vignes. Ce bois est desgarni, il le faut regarnir, y replanter de nouveau plant.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020