remorque

définitions

remorque ​​​ | ​​​ nom féminin

(dans des locutions) Action de remorquer ; fait d'être remorqué. Câble de remorque. —  Prendre un bateau, une voiture en remorque.
locution, au figuré Être à la remorque : traîner, rester en arrière. Être à la remorque de qqn, se laisser mener par lui.
Câble de remorque.
Véhicule sans moteur, destiné à être tiré par un autre. Remorque de camion.

synonymes

remorque nom féminin

caravane, roulotte

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il avait toujours l'inquiétude de déplaire et surtout le besoin de se mettre à la remorque et de se cacher derrière les autres.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Sans un seul bâtiment de guerre pour protéger le passage, à peine avait-on deux ou trois petits vapeurs pour servir de remorque.Henri Durand-Brager (1814-1879)
En se faisant attaquer par ceux qui viennent après, il les amène sur son terrain, il les traîne à la remorque.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Un développement qui aide les régions à s'aider elles-mêmes et dans le même temps à forger leur avenir, sans être continuellement à la remorque des autres.Europarl
Bien d'aplomb sur ses patins de bois, le gracieux bâtiment paraît ne plus attendre que son personnel de remorque.Louis Boussenard (1847-1910)
Puis l'un d'eux, comme font les marins qui dépassent un navire moins rapide que le leur, tendit au train un bout de corde - façon ironique de lui offrir une remorque.Jules Verne (1828-1905)
Bourmont avait l'air de se laisser traîner à la remorque, mais fournissait au maréchal tous les arguments.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Tout me lasse : je remorque avec peine mon ennui avec mes jours, et je vais partout bâillant ma vie.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
La vitesse des trains mixtes résulte du diamètre des roues motrices de la locomotive qui les remorque ; leur résistance au mouvement est surmontée, grâce à l'accouplement de ces mêmes roues.Ernest Deharme (1838?-1916)
Il n'a pas le loisir de conclure, il lui faut se placer à la remorque de la foule...Hector Bernier (1886-1947)
La question qui se pose est dès lors institutionnelle : sommes-nous une entité politique indépendante ou sommes-nous une remorque attelée au camion américain ?Europarl
Sous la propulsion de ses hélices, les deux autres fragments, mis à sa remorque, se déplacent lentement sur cette mer au calme plat.Jules Verne (1828-1905)
On dit que vous avez acheté de vos millions le plaisir de naviguer dans le monde à la remorque d'une marquise.Edmond About (1828-1885)
Souvent, la plaque d’immatriculation de la remorque est connue mais pas celle du véhicule tractant ; il est donc très difficile de régler un sinistre.Europarl
Je l'ai amené à la remorque, attaché à l'arrière de mon caïak, et il a parfaitement supporté le voyage.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Des voyageurs se font traîner en ballon par des chameaux ; arrive un lion qui dévore les chameaux, avale la remorque, et traîne à leur place ; ainsi de suite.Jules Verne (1828-1905)
Ainsi traînés à la remorque à la suite de son beau drame, nous n'avons retrouvé un peu d'haleine et de calme qu'à la dernière scène.Jules Janin (1804-1874)
La marche de l'escadre se voyait continuellement retardée par les transports qui marchaient comme des sabots ; par tous les temps, il fallait leur faire passer péniblement des câbles de remorque.Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice (1844-1897)
Il fit ainsi une centaine de mètres, ayant toujours le cabaretier à la remorque, tournant avec une adresse miraculeuse les trous et les fondrières dont le terrain était semé.Georges Ohnet (1848-1918)
Son regard, d'une extraordinaire intensité, semblait l'attirer, le fasciner, l'entraîner plus sûrement que s'il lui eût donné la remorque !Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire