ronron

définitions

ronron ​​​ nom masculin

familier Ronflement sourd et continu. Le ronron d'un moteur.
au figuré Monotonie, routine. Le ronron de la vie quotidienne.
Petit grondement régulier du chat lorsqu'il est content. Faire ronron. ➙ ronronner.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne peut s'empêcher de le témoigner, en poussant tendrement son petit museau contre cette joue et cette oreille, et, vraiment oui,... en commençant un timide ronron !Marcel Mültzer (1866-1937)
Mais vois un peu notre infériorité, ni toi ni moi ne savons faire ronron.Lucien Biart (1828-1897)
La petite bonne s'amusait sans y rien comprendre, ébahie du langage, fascinée par le ronron des vers.Gustave Flaubert (1821-1880)
Une conversation ingénieuse, spirituelle mais mince ; une conversation où il y a de la grâce, de l'épigramme, du gentil ronron, de la griffe et de la patte de velours.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Mais leur frémissement devint de l'épouvante lorsqu'une magnifique tigresse se montra sur le pont du bateau et répondit au coup de sifflet par un « ronron » formidable.Alfred Assollant (1827-1886)
Le chat répond à peine aux caresses, se cache dans le coin le plus sombre de l'appartement, fait à peine entendre son ronron & ne mange plus.Champfleury (1821-1889)
La plainte s'était changée en une sorte de ronron bourdonnant qui semblait venir de chaque point de l'étendue.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Le ronron du chat roulé devant le feu, et le crépitement des bûches où dansaient d'étranges lueurs, troublaient seuls le silence.Maurice Level (1875-1926)
Il se berçait au ronron de ses prévisions heureuses, pensait tout haut, déjà isolé parmi nous dans sa fête particulière.Henri Barbusse (1873-1935)
L'énergie nationale s'endort dans ce ronron archaïque et vain : apprendre, copier, réciter.Gustave Le Bon (1841-1931)
D'autres évocations bourdonnent parmi les blessés inhumés là, et c'est le ronron des innombrables rouages d'une machine qui tourne, tourne...Henri Barbusse (1873-1935)
Il se frotte aux jambes des brancardiers, d'un air suppliant, en faisant ronron, en les poussant avec son petit front.Marcel Mültzer (1866-1937)
Pourquoi donc avoir encore introduit dans l'accompagnement cette espèce de ronron qui veut imiter le bruit du rouet ?Hector Berlioz (1803-1869)
D'une part (côté chat), c'est un reconnaissant ronron perpétuel, ce sont d'affectueux petits coups de crâne donnés sans relâche sur les respectables tibias de son protecteur...Ernest d'Hervilly (1839-1911)
Obligée par métier d'être un peu comme ces jeunes chats qui font ronron pour tout le monde, je crois cependant qu'elle me gardait un peu plus d'amitié qu'à tant d'autres.Pierre Loti (1850-1923)
Une amie m'attend à la sortie ; fine, élégante dans sa robe grise, je la reconnais de suite, entre cent, cette amie fidèle, ma jolie torpédo au joyeux ronron.Marcel Nadaud (1889-?)
Elle avança sa main pour caresser doucement son nouvel ami, à qui cette petite main légère parut si sympathique qu'il recommença de plus belle son ronron un moment interrompu.Élise de Pressensé (1826-1901)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots du vin Le Top 10 des mots du vin

Le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire (quand les conditions sanitaires le permettent !) mais aussi celui des vendanges. À cette occasion, nous avons envie de vous parler vin.

Édouard Trouillez 27/09/2020