Email catcher

rôtie

Définition

Définition de rôtie ​​​ | ​​​ nom féminin

vieilli ou régional Tranche de pain grillé. ➙ toast.

Exemples

Phrases avec le mot rôtie

Plutôt que de cuire la volaille en morceaux, elle a été rôtie au four.Ouest-France, Nicolas GUÉGAN, 29/03/2021
Jeudi : taboulé, pintade rôtie, courgettes poêlées, fromage blanc aux fruits frais.Ouest-France, 11/07/2015
Presque dans tous les cas, la volaille fut servie grillée ou rôtie.Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine, 2001, Josef Smets (Cairn.info)
Le faible taux d'os brulés montre que la viande était le plus souvent bouillie que rôtie.Le Moyen Âge, 2019 (Cairn.info)
Et cela dit, elle referme mes rideaux, appelle ses enfants, et les voilà qui se mettent à dépêcher ma rôtie au sucre.Denis Diderot (1713-1784)
Dresser votre galette sur une assiette, déposer sur le quart droit une tomate cocktail rôtie sur un petit lit de salade assaisonnée et servir aussitôt.Ouest-France, 31/12/2014
Jeanne prit son bol sur ses genoux, trempant sa rôtie gravement, avec des mines de grande personne.Émile Zola (1840-1902)
Lorsqu'une bête est rôtie sur une broche afin d'être consommée, on dit que c'est un barbecue.Cliniques méditerranéenne, 2010, Éric Toubiana (Cairn.info)
On s'attabla pour les rôties et le pain perdu, comme les dimanches ordinaires.René Boylesve (1867-1926)
À l'heure du dessert, place à la pêche rôtie, sur son lit de crème anglaise.Ouest-France, Daphné CAGNARD, 14/10/2016
Chair fondue dans l'eau lunaire, afin d'accompagner la lente dissolution, et tenter de regarnir le corps, plutôt que rôtie au feu solaire.Études sur la mort, 2019, Catherine Le Grand-Sébille, Gilles Pornin (Cairn.info)
Filet de canette cuite sur peau, jus de viande réduit au miel et raisins secs, mousseline de butternut rôtie.Ouest-France, 20/12/2016
Goûté, rôtie à l'accoutumée, bu ; il semble qu'il n'y paroît plus.Jean Héroard (1551-1628)
C'est extrêmement simple : il s'agit d'une volaille rôtie au four.Études, 2012 (Cairn.info)
En me sauvant de chez ma mère, je croyais que les alouettes allaient me tomber toutes rôties...Émile Gaboriau (1832-1873)
L'odeur de la noisette rôtie se marie à celle du cacao pour le porter parfois au sublime.Revue d'éthique et de théologie morale, 2019, Thierry Collaud (Cairn.info)
Qu'une alouette toute rôtie tombe dedans, ou bien le pleur d'une hirondelle ?Romain Rolland (1866-1944)
Pour le réveillon, il propose son biscuit moelleux à la noisette, clémentine rôtie, beurre d'agrumes et glace au lait d'amande.Ouest-France, Olivier BERREZAI, 24/12/2019
Pressez le jus de l'orange et versez-le sur les morceaux de viande rôtie.Ouest-France, 22/04/2018
D'abord paraissaient deux grives, grasses comme tu ne le seras jamais, et nonchalamment couchées sur une tranche de brioche qui leur servait de rôtie.Gaston Maugras (1850-1927)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ROSTIE s. f.

Morceau de pain delié qu'on fait secher en le rostissant. On fait des rosties au beurre, à l'huile ; on les trempe dans l'hypocras, & autres vins de liqueur. On fait des rosties pour mettre dans des sauces, dans des estuvées, pour mettre sous un rognon, sous des beccasses.
 
On dit proverbialement, qu'un homme fait des rosties d'une chose, lors qu'il en mange ou qu'il en boit avec avidité, ou avec profusion. On dit au jeu, qu'un homme va aux rosties, lors qu'il a perdu, qu'il quitte le jeu, comme s'il alloit vers le feu faire des rosties.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine