savate

 

définitions

savate ​​​ nom féminin

Vieille chaussure ou vieille pantoufle. —  locution, familier Traîner la savate : vivre misérablement.
familier Personne maladroite. Il joue comme une savate !
Sport de combat (dont fut tirée la boxe française) où l'on porte des coups de pied à l'adversaire.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vous à coups de couteau, moi à coups de savate, ça m'est égal, avancez donc !Victor Hugo (1802-1885)
Avant la fin du discours, il n'était plus question de savate.Paul Mahalin (1838-1899)
C'en était risible ; quand nous trouvions par là quelque vieille savate, ou quelque mauvaise peille de drap, nous la portions à la vigne pour l'enterrer au pied d'un cep.Eugène Le Roy (1836-1907)
Il était très beau, et les maréchaux de la savate n'eussent pu que l'admirer.Paul Féval (1816-1887)
Violemment, à coups de savate, elle te le balaya, comme elle disait, de son plancher, espérant qu'elle en serait pour tout de bon débarrassée bientôt.Louis Pergaud (1882-1915)
Il ne s'occupait qu'à la lutte, à la savate et aux coups de poing.Élémir Bourges (1852-1925)
La savate, – déjà levée, – retombe aussitôt devant cette face décourageante où l'abjection sans mesure s'amalgame visiblement à une imbécillité, qu'on est forcé de conjecturer insondable.Léon Bloy (1846-1917)
Seulement, on hésitait entre les trois supplices en usage au 13e dans les grandes occasions, la promenade, la savate et la couverte.Émile Gaboriau (1832-1873)
Là où il y avait des bruits sérieux et des jasements d'enfants, il y a maintenant des bruits de marmite et des parfums de savate !Alfred Delvau (1825-1867)
Aussitôt les mouchoirs retombèrent ; la savate ferrée rentra au pied du principal bourreau.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Car, voyez-vous, la savate, c'était et c'est encore mon fort.Eugène Chavette (1827-1902)
Celui qui rêve d'une amande verra la fin de ses tourments ; d'un soulier : il aura la femme qu'il désire ; d'une savate : il fera la conquête d'une vieille.Alcide Bonneau (1836-1904)
La main chaude vint après, suivie des questions et des gages, et enfin ils s'assirent pour faire une partie de savate.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Le bon preud'homme, il savate notre langage ; toutefois il dit bien, mais il va un peu de côté.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Il n'y eut jamais si bel habit qui ne devint haillon, si mignonne et élégante pantoufle – qui ne devînt savate.Alphonse Karr (1808-1890)
Il a des coups de savate exquis, et bien à lui...Anatole France (1844-1924)
Ici les attaques sinueuses recommençaient, le venin filtrait sous chacune de ces lignes où le gentilhomme, couvert de bleus, répondait par de méprisants sarcasmes aux coups de savate du lutteur.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
J'ai fait le coup de poing dans ma jeunesse et même joué de la savate.Paul Bourget (1852-1935)
Pour tout, il savait les bons endroits ; en outre la savate et le chausson, quelques danses, et il était profond bâtonniste.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SAVATE » s. f.

Vieille chaussure, vieux soulier, vieille pantoufle. Les pauvres gens ramassent les vieilles savates qu'on jette dans les ruës. On brusle de vieilles savates au nez des femmes qui ont des maux de matrice. Ce mot a été fait de sapata, diminutif de sapa, qui signifie lame, à cause que les souliers sont plats, & ressemblent à une lame. Menage.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020