scolopendre

définitions

scolopendre ​​​ nom féminin

Fougère à feuilles non divisées qui croît dans les lieux humides.

scolopendre ​​​ nom féminin

Mille-pattes venimeux des régions chaudes.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les fragments de maçonnerie étaient tapissés de feuilles de scolopendre, dont la verdure satinée se dessinait comme un travail en mosaïque sur la blancheur des marbres.Alexandre Vinet (1797-1847)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SCOLOPENDRE » s. f.

Petit serpent d'eau, ou chenille fort venimeuse qui est gresle & menue, en Latin scolopendra aquatica, millipeda. Matthiole dit que les Toscans appellent scolopendre terrestre, de petits vers roux qui ont cent pieds, dont les pointures sont venimeuses. On les appelle ophioctenes, parce qu'ils tuent les serpens. Aristote dit qu'en couppant une scolopendre en deux, l'une des parties ira en avant, & l'autre en arriere : c'est pourquoy Nicander dit aussi qu'elle a deux testes.
 
SCOLOPENDRE, est aussi un poisson de mer dont parle Pline, qui ressemble à la scolopendre terrestre, qui revomit tout ce qu'il a dans le corps, quand il se sent pris à l'hameçon, & ainsi eschappe aux Pescheurs. La scolopendre de mer est plus rouge & plus petite que la terrestre, & a davantage de pieds : ce qui l'a fait appeller par les Italiens centogambe.
 
SCOLOPENDRE, est aussi une herbe medicinale que le vulgaire appelle langue de cerf. En Latin scolopendria, ou lingua cervina, ou asplenos. Voyez CETERAC, & LANGUE DE CERF.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 01/07/2021