secondement

 

définitions

secondement ​​​ | ​​​ adverbe

En second lieu. ➙ deuxièmement, secundo.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Secondement : quand les lois qui président aux premières combinaisons de ces mots simples diffèrent absolument dans les deux systèmes comparés.François Lenormant (1837-1883)
Secondement, admettons cet intérêt identique : la garantie qu'il nous procure est-elle infaillible ?Benjamin Constant (1767-1830)
Secondement, il est impossible, en tout cas, que vous fassiez la route à pied, il y a trois verstes d'ici chez vous, et vous êtes à peine vêtue.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Secondement, il avait été lié avant moi avec la personne que j'idolâtrais.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Secondement, tous ceux qui peuvent t'être contraintes ; troisièmement, enfin, tous ceux qui ne te sont qu'indifférens.Marquis de Sade (1740-1814)
Secondement, en regardant doucement et honnêtement la personne qu'on salue.Alfred Franklin (1830-1917)
Premièrement, s'il me plaisait de lui dire que je l'aime, je doute que la confidence fût bien reçue ; secondement, je ne le ferai pas par égard pour moi-même.Alfred Assollant (1827-1886)
Secondement, il paraît lui être indifférent que vous acceptiez son hospitalité ou que vous entriez au couvent.Émile Gaboriau (1832-1873)
Secondement cette opération est accompagnée d'une diminution du volume de l'air dans lequel elle se fait, & cette diminution de volume est occasionnée par l'absorption du gaz oxygène.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Secondement les dévotions barbares dont la pratique est ordinaire.Paul Thiry d'Holbach (1723-1789)
Secondement, dépense toujours un sou de moins que tu ne gagnes.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Secondement, je suppose que le « symbolisme » ou le « décadisme » n'est pas un accident totalement négligeable dans l'histoire de la littérature.Jules Lemaître (1853-1914)
D'abord, mon droit est douteux ; secondement, il m'en coûte de traiter ainsi des ministres de l'autel, malheureux et exilés.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je vous ai dit premièrement ; or, dire un premièrement, c'est annoncer au moins un secondement.Denis Diderot (1713-1784)
Secondement, quand un seigneur armoit son fils aîné, chevalier, marioit sa fille aînée, ou étoit fait prisonnier de guerre, il ne dépendoit point de lui d'établir arbitrairement une imposition.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Secondement, parce que c'est une indécence caractérisée que d'avoir conclu contre un pere de famille connu à une demande de 1000 liv.Robert Estienne (1723-1794)
Secondement, puisque les nouvelles mesures ont pour objet de faire fructifier l'impôt, nous devons sans doute nous attendre à ce qu'elles soient onéreuses pour les contribuables.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Secondement, c'est de lui faire éprouver ces grands combats qui déchirent le cœur en le balançant entre deux intérêts opposés, et dont le sacrifice lui est également coûteux.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SECONDEMENT » adverb.

En second lieu, en deuxiéme lieu, c'est mon second point.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020