seller

 

définitions

seller ​​​ verbe transitif

Munir (un cheval) d'une selle.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je selle

tu selles

il selle / elle selle

nous sellons

vous sellez

ils sellent / elles sellent

imparfait

je sellais

tu sellais

il sellait / elle sellait

nous sellions

vous selliez

ils sellaient / elles sellaient

passé simple

je sellai

tu sellas

il sella / elle sella

nous sellâmes

vous sellâtes

ils sellèrent / elles sellèrent

futur simple

je sellerai

tu selleras

il sellera / elle sellera

nous sellerons

vous sellerez

ils selleront / elles selleront

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur ces sages réflexions, il fit seller un cheval, partit au galop et descendit à la porte du major.Alfred Assollant (1827-1886)
En un instant je fus sur pied ; je fis seller mon cheval, et je courus dans la cour où les hommes, les chiens et les chevaux étaient déjà prêts.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
L'heure me pressait, je t'embrassai tendrement, ainsi que ta mère et ta sœur ; puis j'allai seller mon cheval.Eugène Sue (1804-1857)
Tel chaik qui commande à 500 chevaux, ne dédaigne pas de seller et de brider le sien, de lui donner l'orge et la paille hachée.Volney (1757-1820)
Mon domestique, qui était toujours avec moi, je lui fais seller mon cheval, et j'ai fait mes adieux à tous mes camarades.Roustam (1780-1845)
Lorsqu'il fait seller son grand cheval pour partir au pays des chimères, c'est à peine s'il daigne adresser la parole aux valets qui lui offrent le coup de l'étrier.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Le roi fit seller son cheval, ceignit son épée, et, sans nulle compagnie, s'échappa de la cité.Joseph Bédier (1864-1938)
Elle me met six francs dans la main et me fait seller son vieux cheval.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Alors nous faisons seller nos mules et, par l'espèce d'avenue grise, nous montons vers cette grande porte qui depuis hier attirait nos yeux.Pierre Loti (1850-1923)
D'ailleurs c'est plutôt un office de confiance, celui de faire la barbe, que celui de seller le cheval.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Puis, soudain calmé, il disait à son cocher de le mener dans un bouge, de faire seller les chevaux pour la chasse.Marcel Proust (1871-1922)
Le lendemain, au petit jour, je descendis pour seller mon bidet et continuer ma route.Eugène Chavette (1827-1902)
Tous les cavaliers se hâtèrent de brider leurs chevaux, sans prendre la peine de les seller, de peur de perdre du temps.Alfred Assollant (1827-1886)
Lui-même parvint à fuir sur un cheval qu'il n'avait même pas pris le temps de seller.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Ce fut le major qui prit sur lui de faire seller les chevaux, de renouveler les provisions, et d'établir les relèvements de route.Jules Verne (1828-1905)
Je dis au vieux jardinier de rappeler ma jument noire, qui paissait en liberté dans un verger voisin, et de la seller pour moi.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Annoncez mon départ pour demain matin et faites seller ma mule à dix heures et demie.Pierre Louÿs (1870-1925)
Le jeune homme s'inclina avec une expression mêlée de douleur et de reconnaissance, et se retira pour aller seller son cheval.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il faisait seller son cheval, lorsque enfin le brigadier parut, suivi de ses deux hommes.Émile Zola (1840-1902)
Les gambucinos s'occupaient activement à détruire les retranchements, charger les wagons, seller les chevaux, etc., enfin chacun faisait les préparatifs d'un départ précipité.Gustave Aimard (1818-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SELLER » v. act.

Mettre la selle sur un cheval. Un bon Capitaine doit toûjours avoir des chevaux sellez.
 
SELLÉ, ÉE. part pass. & adj.
 
On dit proverbialement, qu'une affaire est sellée & bridée, lors qu'elle est concluë, arrestée & terminée, qu'on ne peut plus revenir contre.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020