sénéchal

 

définitions

sénéchal ​​​ , sénéchaux ​​​ nom masculin

Histoire Officier du roi.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le sénéchal parvient à tromper l'empereur, et déjà il est à l'autel avec la princesse, quand celle-ci, par un miracle, recouvre la parole et dévoile tout.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Ce que je fis, ajoute le bon sénéchal.Richard de Bury (1730?-1794?)
Le sénéchal se leva, répondit, pérora, résuma et opina obscurément, à son ordinaire.Denis Diderot (1713-1784)
Il campe sous une tente noire, à côté du campement du premier sénéchal.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Lorsque l'une de ces fondations avait été décidée, le sénéchal le faisait publier à son de trompe et annonçait quels privilèges seraient concédés aux nouveaux habitants.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Au reste le sénéchal me paraît n'avoir eu aucun caractère d'officier de la couronne.Pierre-Louis Roederer (1754-1835)
Au-dessus de tous il faut placer encore le sénéchal du roi, premier officier de sa maison, et son grand justicier.Jean Jules Jusserand (1855-1932)
Louis, qui lui devait la couronne, l'en paya par le plus haut crédit et par sa première dignité du royaume, dont il le fit grand sénéchal.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
À la petite cour du sénéchal et de madame la sénéchale, venaient se débattre les affaires féodales qu'on pouvait, de gré ou de force, ramener à la suzeraineté du roi.Jules Michelet (1798-1874)
Le sénéchal fit amende honorable et resta dégradé.Jules Michelet (1798-1874)
Les dépenses de la bouche cessèrent de le regarder quand le sénéchal fut établi.Pierre-Louis Roederer (1754-1835)
En vain le sénéchal insista ; le monarque fut inébranlable.Richard de Bury (1730?-1794?)
Il décida d'envoyer au sénéchal une seconde requête aux fins d'obtenir la permission nécessaire.Jacques Boulenger (1879-1944)
Celui-ci a un sénéchal qui a demandé en vain la main de sa fille.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Le sénéchal, effrayé d'un silence qui, trop souvent à la cour, annonce une disgrace prochaine, se retira dans l'embrasure d'une fenêtre qui donnait sur la mer.Richard de Bury (1730?-1794?)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SENECHAL » s. m.

Nom qu'on donne en quelques Provinces à des Gentilshommes qui sont Chefs de la Noblesse, & qui la commandent, quand on a convoqué l'arriere-ban. C'est ce qu'on nomme en d'autres lieux le Bailly, le Prevost. Le Senechal de Lyon, d'Auvergne, de Poitou.
 
SENECHAL, est aussi celuy qui exerce dans la Province la Justice que devoit rendre le Senechal, le Bailly, le Prevost.
 
Ce mot de Senechal, selon Turnebe, vient de senex & caballus, ou chal, qui signifie vieil Chevalier. Fauchet croit qu'il vient de Scalco, ou Siniscalco, qui signifie en langage Franc, Praepositus mensae, ou Maître d'Hostel, qu'on pretend derivé du Grec Coenarchos, signifiant la même chose, suivant Perionius ; d'autres de Senogallus, comme qui diroit Juge, ou President du Senat. Quelques-uns croyent que le nom de Grand Senechal étoit autrefois un nom de dignité dans la Maison du Roy, & qu'il s'est dit du Grand Maître, & ensuite du Connestable. Du Cange croit aprés Lindenbrock & Vossius, que ce mot a esté fait du Grec son, ou seneste & sente, qui signifioient armentum, & scalchus, signifiant servus, parce qu'il dit qu'originairement c'étoit un Officier des Rois & des Grands Seigneurs, & même de quelques particuliers, qui avoient le soin de toute leur maison, de toute leur famille, de leur table, & de leurs revenus. Ces Officiers commandoient aussi à la milice des Princes ; quelquefois ils étoient Generaux d'armées ; quelquefois ils portoient l'Estendart Royal ; quelquefois ils étoient Grands Maistres de la Maison du Roy ; quelquefois Maistres d'Hostel ; quelquefois Gouverneurs de leurs Domeines & de leurs Finances ; quelquefois ils rendoient la justice à leurs sujets, & étoient au dessus des autres Juges. Ils signoient autrefois les premiers dans les Lettres Patentes du Roy. On a appellé particulierement Senechaux dans les Provinces, ceux qui servoient les Princes, ou Seigneurs, avant que leurs terres fussent reünies à la Couronne : car il n'appartenoit qu'aux Rois d'avoir des Baillifs. Le nom de Senechal a esté aussi hereditaire, & attaché à certaines familles & seigneuries. Chez les Allemans le Comte Palatin est perpetuel Senechal & Maistre d'Hostel de l'Empereur. Chez les Anglois le Senechal est le principal Juge, & particulierement du Domeine. Les Eglises ont eu aussi leurs Senechaux, où c'est une dignité élective. Il y en a encore un dans le Chapitre de Rheims. Monsr. Du Cange explique plus particulierement leurs fonctions.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020