sifflement

 

définitions

sifflement ​​​ nom masculin

Action de siffler ; son émis en sifflant. Un sifflement admiratif.
Fait de siffler ; production d'un son aigu. Le sifflement des balles.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le coup partit, j'entendis un faible sifflement, et un animal retomba foudroyé à quelques pas.Jules Verne (1828-1905)
Le jeune général semblait être tellement habitué au bruit des balles, qu'il n'y faisait pas plus attention qu'au sifflement du vent.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'eau entrait dans le brasier avec un sifflement ; tandis que les flammes, se déchirant en nappes jaunes, s'élevaient plus haut.Émile Zola (1840-1902)
Mon cheval se cabra, et ma main droite fouillait encore les fontes de ma selle quand j'entendis derrière moi, le sifflement bien connu du lasso.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Quatre secondes après, une masse sombre passait dans les hauteurs du ciel, et, rapide comme la pensée, se perdait bien au-delà de la ville avec un sifflement sinistre.Jules Verne (1828-1905)
Si, prévenu par le sifflement de la corde qui se déroule, le malheureux a pu juger au danger, il a encore une ressource : le couteau.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Les vitres crépitaient sous le sifflement des balles, les pierres craquaient, les portes s'ébranlaient ; on eût dit un vaisseau agité par la tempête.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Tout à coup, un sifflement aigu et rapide traverse la batterie, et deux coups secs, éclatants, retentissent.Eugène Sue (1804-1857)
Le sifflement de leurs balles et des nôtres ne tarda point à se faire entendre.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
De la place où nous nous trouvions, je ne pouvais l'apercevoir, mais j'entendais, par instants, le sifflement de sa voix entrecoupé de plaintes.Émile Souvestre (1806-1854)
Un effroyable sifflement déchire l'air, et les trois engins, décrivant une courbe très allongée à cent mètres dans l'air, dépassent le croiseur...Jules Verne (1828-1905)
Un soir (c'était au commencement d'octobre 1773), j'étais seul à la maison, à écouter le sifflement du vent d'automne et à regarder les nuages qui glissaient rapidement devant la lune.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
De temps en temps on entendait le rugissement des tigres, le pas lourd des éléphants ou le sifflement du cobra capello.Alfred Assollant (1827-1886)
Un soir (cétait au commencement doctobre 1773), jétais seul à la maison, à écouter le sifflement du vent dautomne et à regarder les nuages qui glissaient rapidement devant la lune.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Le sifflement des balles me surprit : souvent je tournais la tête, et je m'attirai ainsi quelques plaisanteries de la part de mes camarades plus familiarisés avec ce bruit.Prosper Mérimée (1803-1870)
Pendant les accalmies, on entendait un sifflement aigu d'une telle intensité qu'il devait se propagera une grande distance.Jules Verne (1828-1905)
Si dans cet état l'on pose la bouteille sur un support électrique de verre, de résine, &c. l'aigrette disparoît & le sifflement cesse.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Thomas-François d'Alibard (1703-1799)
Ses lèvres se contractaient jusqu'à blanchir et se serraient à ne pas laisser passer le moindre sifflement.Jules Renard (1864-1910)
Enfin, un sifflement lointain leur fit tourner la tête, et elles aperçurent une machine noire qui grandissait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le bruit des marteaux, le sifflement des usines dominent aujourd'hui le chant de ses carillons et le chuchotement mortuaire de ses béguinages.Octave Mirbeau (1848-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SIFLEMENT » s. m.

Bruit que fait l'air pressé en sortant par un conduit estroit. Le siflement des tuyaux d'orgues. Les vents durant la tempeste font d'horribles siflements. Beaucoup d'animaux expriment leur colere par des siflements, comme les serpents, &c.
 
SIFLEMENT, est aussi un témoignage de mespris, par une forte risée qui imite le siflement de l'air.
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020