soc

 

définitions

soc ​​​ nom masculin

Lame de la charrue qui tranche horizontalement la terre.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et que peut le soc de la charrue, alors que l'humus a conservé la dureté du silex ?Jules Verne (1828-1905)
L'avant ouvrait la mer, comme le soc d'une charrue folle, et l'onde soulevée, souple et blanche d'écume, s'arrondissait et retombait, comme retombe, brune et lourde, la terre labourée des champs.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il y a quelque temps, comme j'étais là-bas, un laboureur de la colline verte ébrécha le soc de sa petite charrue contre une pierre trop lourde pour être soulevée.Pierre Louÿs (1870-1925)
En une heure, certains champs pourraient être débarrassés, par un seul homme, des rochers mobiles qui forcent le soc de charrue à des ondulations sans nombre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il l'atteignit en passant par-dessus le corps des deux valets et l'assomma d'un coup de soc.Paul Féval (1816-1887)
Animé d'un souffle impétueux, le navire, avec sa quille, comme avec le soc d'une charrue, laboure à grand bruit le champ des mers.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
D'un champ à la lisière, on entendait venir la voix d'un paysan, le soc d'une charrue.Romain Rolland (1866-1944)
La société comme la terre, n'est jamais plus féconde que quand elle a été bien remuée par le soc des révolutions : elle produit alors des plantes inattendues.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Un jour de printemps, le soc de sa charrue trancha une pâquerette qui fleurissait avec confiance.Auguste Angellier (1848-1911)
Le soc des guerriers l'a trop profondément remué, ce champ ouvert à toutes les invasions, pour qu'on y retrouve les racines primitives et les souches ancestrales.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Retiens donc tes bœufs, laboureur, et retire le soc, car tu remues de la cendre humaine.Jules Claretie (1840-1913)
Ses bras tremblants n'avaient soulevé le pic qu'avec peine et avaient totalement manqué de puissance pour peser sur l'oreillette de la charrue et enfoncer le soc dans les sillons.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Mais, pareille au boutoir de sanglier, ma parole doit déchirer le fond de vos âmes ; je veux être pour vous un soc de charrue.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Tes autels, tes temples renversés, mêlant leurs débris à la poussière des héros, sont brisés par le soc de la charrue.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
La charrue est lourde et grossière, avec deux manches et un très petit soc en fer.Émile de Laveleye (1822-1892)
Le soir, il rentrait épuisé, avec sa charrue dont le soc luisait comme de l'argent.Émile Zola (1840-1902)
Il y a une croûte épaisse à rompre pour s'y mettre de cœur ; quelque chose, un terrain rebelle qui repousse le soc et la houe.Eugène Delacroix (1798-1863)
Les deux glaives de vélites croisés par-dessus le symbole bucolique d'un soc de charrue formaient une panoplie de rouille.Paul Adam (1862-1920)
Le laboureur, dans ce pays-là, ne se fatigue point à tracer avec le soc de la charrue de pénibles sillons, ni à rompre les mottes de terre.Charles Rollin (1661-1741)
Il semblait alors que les blés se tinssent plus droits et plus fiers que de coutume, que le soc des charrues fût plus étincelant.Alfred de Musset (1810-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOC » s. m.

Grosse piece de fer pointuë, qui fait la principale partie de la charruë, qui sert à ouvrir & à fendre la terre, quand on laboure. Ce Noble est reduit au soc & à la charruë, c'est à dire, à labourer luy-même ses terres. La Motte le Vayer dans son Dialogue d'Orasius Tubero, dit qu'on a vû des peuples prests à se soûlever contre leurs maistres, parce qu'au lieu de socs de bois dont ils se servoient pour le labourage, on leur en avoit fait prendre de fer. Ce mot vient du Latin sulcus, qui est l'ouvrage du soc. Menage. On a dit aussi dans la basse Latinité soccus. Mais ce mot est ancien & du langage Celtique & Bas-Breton, & a passé tout pur dans nôtre Langue.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020