soprano

 

définitions

soprano ​​​ nom

nom masculin La plus élevée des voix. Le soprano de la femme, de l'enfant.
nom Soprano ou soprane : personne qui a cette voix. Un, une soprano. Une soprano colorature. Des sopranos, des sopranes ou des soprani (pluriel italien).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vous vous rappelez sans doute quelle belle voix de soprano j'avais, et l'effet que je produisais lorsque, le dimanche, j'avais quelque solo à chanter.Adolphe Adam (1803-1856)
Elle avait une voix de mezzo-soprano, aux notes puissantes et pures.Georges Ohnet (1848-1918)
On sait que la classification naturelle des voix humaines est celle-ci : soprano et contralto pour les femmes, ténor et basse pour les hommes.Hector Berlioz (1803-1869)
Il faut bien qu'elle laisse le mezzo-soprano faire sa partie dans les opéras.George Sand (1804-1876)
Après ce temps, il chante convenablement deux ou trois airs ; il est passé ténor ou soprano dans son espèce.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Il avait une charmante voix de ténor ; elle, une agréable voix de soprano, et c'étaient des roulades, des fioritures, des lalaïtou, à n'en plus finir.Judith Gautier (1845-1917)
D'une figure charmante, grand, élancé, plein de grâce et de distinction, sa personne ajoutait au prestige de la plus belle voix de soprano qui ait jamais existé.Paul Scudo (1806-1864)
L'accompagnateur admonesté reçoit une convocation pour une nouvelle séance, il est exact cette fois ; le soprano à son tour n'a garde de paraître.Hector Berlioz (1803-1869)
De temps en temps, la voix de soprano d'une femme se lève avec la musique et bruit avec elle.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
La beauté des voix de soprano me parut incomparable, et l'ensemble général excellent.Hector Berlioz (1803-1869)
J'acquis vite la conviction que cette façon de s'exprimer, au moyen d'une voix aiguë de soprano, n'était due ni au hasard de la naissance, ni à un accident.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Rien de plus expressif que ces longues tenues, ces notes répétées obstinément, la profondeur de ces basses, cette lente ascension, par tons entiers, de la partie de soprano.Maurice Bouchor (1855-1929)
C'est un mezzo soprano, semblable par le timbre au contralto d'un jeune garçon dont l'âge approche de l'adolescence et dont la voix va muer.Hector Berlioz (1803-1869)
La partie de soprano de ce morceau est, d'ailleurs, écrite trop constamment dans le haut.Hector Berlioz (1803-1869)
Je n'ai pu les retenir : le compagnon de mon neveu chantait tout à l'heure au jardin, de sa jolie voix de soprano.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Ceci regarde votre très-humble servante et subordonnée, qui vous retient le premier rôle de femme que vous voudrez bien écrire pour un mezzo-soprano.George Sand (1804-1876)
L'amour-propre du jeune compositeur fut profondément blessé ; son opéra tombait et le soprano seul avait du succès.Stendhal (1783-1842)
Ainsi donc, dans tout le cours de ce récit, nulle horreur ne devait m'être épargnée, pas même la consolation d'un soprano !Jules Janin (1804-1874)
J'oserai dire, malgré mon peu de science, qu'il me semble que la véritable position de sa voix est le mezzo-soprano.Stendhal (1783-1842)
C'était un soprano de la plus grande étendue, d'une sûreté de voix et de méthode telle, qu'on ne se rappelait pas, de mémoire de dilettante, avoir rien entendu de pareil.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020