sourcil

 

définitions

sourcil ​​​ nom masculin

(êtres humains) Arc garni de poils qui surplombe les yeux ; ces poils. Avoir de gros sourcils. —  Froncer les sourcils (en signe de mécontentement).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il me fait signe de ne pas bouger ; et, lui-même, la tête inclinée, le sourcil froncé, il écoute...Alain-Fournier (1886-1914)
Il examina en fronçant le sourcil cette noble et belle figure de son compagnon de voyage que naguère encore il admirait de tout son cœur.Paul Féval (1816-1887)
Au lieu d'arriver en flèche et de me crever l'œil, le couteau me fit une coupure au sourcil.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Le moine, fronçant le sourcil, allait commencer un discours dont la sévérité s'annonçait assez dans ses regards.Ida Saint-Elme (1776-1845)
La petite fronça le sourcil et ses yeux tout ronds et noirs dans la blancheur de son petit visage, se firent sombres et plus brillants.Jean Aicard (1848-1921)
Quand elle fronce le sourcil ou qu'elle penche son front vers la terre, le soleil se voile en signe de deuil.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le roi fronça le sourcil, car il voyait une raillerie sourire amèrement au fond des paroles de l'officier.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je n'aime pas, ajouta-t-il en fronçant légèrement le sourcil, avoir autour de moi autant d'indiscrets personnages.Michel Zévaco (1860-1918)
Pierre, impatienté, buvait, en fronçant le sourcil, un second verre d'eau-de-vie, lorsque enfin il le vit apparaître vêtu comme un vrai citadin de bon goût.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Une seconde balle, qui ricochait, l'avait effleurée un peu au-dessus du sourcil gauche, en ne laissant là qu'une forte meurtrissure.Émile Zola (1840-1902)
Le roi indigné de ce rêve, fronça le sourcil, et fit la plus laide grimace du monde ; chacun connut qu'il était fâché.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Dans cette attitude d'une grâce tout orientale, elle le regardait avec un sourire de douceur angélique, mêlé à une certaine contraction de sourcil qui exprimait un sérieux intérêt.George Sand (1804-1876)
En se voyant découvert ainsi à l'improviste, il fronça le sourcil, et cette fois tout de bon.Paul Féval (1816-1887)
Le comte fronça le sourcil, mais le capitaine parlait d'un ton si respectueux qu'il était impossible de se fâcher de ses paroles.Hector Malot (1830-1907)
Il fronçait le sourcil et baissait la tête avec un air de douceur et de condescendance.Alfred de Vigny (1797-1863)
Mais, comme je mettais bien des civilités respectueuses pour toi, il n'aura pas manqué de déchirer la lettre en fronsant le sourcil.Alphonse Karr (1808-1890)
L'œil est d'une couleur grisâtre ; il est très-ouvert et garni d'un sourcil de cils noirs.François Levaillant (1753-1824)
Il fronça le sourcil, dès que je lui eus exposé notre affaire, et sa mine devint excessivement grave.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il avait une mine si piteuse, si suppliante devant le sourcil froncé de son ami, que celui-ci en eut pitié.Alphonse Daudet (1840-1897)
Hobby les regardait alternativement en fronçant le sourcil, dont l'augure sinistre était démenti par le sourire de bonne humeur qui se dessinait sur ses lèvres.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOURCIL » subst. masc.

Le poil qui est au dessus des cils, ou des yeux, & à l'extremité la plus basse du front. Les Medecins appellent la partie qui est la plus proche du nez, la teste des sourcils ; & celle qui tire vers les temples, la queuë, ou le bout ; & l'espace qui est sans poil entre les deux sourcils, faute de mot François, est appellé par eux intercilium, & gabellum, ou aprés Hippocrate metopion. Les Medecins appellent aussi sourcils, certaines apophyses de cartilage qui sont aux emboëstures de quelques os, comme celle de l'os ischion qui comprend la tête de l'os de la cuisse.
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020