suce

 

définitions

suce ​​​ nom féminin

régional, familier Tétine.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « suce »

Il vide la chair, pour ainsi dire, suce le muscle, ne laisse qu'une sorte d'enveloppe inerte entre la peau et le squelette.Marcel Prévost (1862-1941)
Le livre imprimé, ce ver rongeur de l'édifice, la suce et la dévore.Victor Hugo (1802-1885)
Le sucre en poudre fit beaucoup réfléchir la petite ; ou trempe un doigt, et on le suce ; c'est très bon.Émile Zola (1840-1902)
Effectivement, on entendait, derrière la colline d'où montait la fumée, des cris, ou plutôt un seul cri prolongé, perçant, atroce, comme celui de la mouche que suce lentement l'araignée.George Sand (1804-1876)
Cette trompe se sépare en deux ; chacune des deux est une trompe parfaite, au moyen de laquelle elle suce au fond des fleurs le miel qu'elles renferment.Alphonse Karr (1808-1890)
Avec gourmandise le bébé suce le vin doré et avale le biscuit, sans tousser, sans s'étrangler.Judith Gautier (1845-1917)
Afficher toutRéduire

Exemples de « sucé »

Et après avoir sucé très longtemps le manche de ma plume, je me détermine à ne rien dire.Georges Darien (1862-1921)
En général, il est peu d'adolescents de notre génération qui n'aient sucé avec le lait de leurs mères la haine des deux époques violentes qui ont précédé la restauration.Victor Hugo (1802-1885)
Tu aurais sucé le lait sauvage d'une lionne, et tu aurais grandi dans la tempête.George Sand (1804-1876)
Tu l'as dit, nous avons sucé le lait de la même mamelle.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je sais bien que mes frères sont aussi beaux, aussi forts, aussi libres que les animaux sauvages qu'ils poursuivent ; mais ne me repoussez pas : n'avons-nous pas sucé le même lait ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Plusieurs familles s'associent, c'est le village ; ils ont sucé le même lait, ce sont les enfants et les enfants des enfants ; le plus âgé est le roi.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Pourquoi donc vous soumettre à lui, quand la paresse a fondu ses muscles, débilité ses artères, évaporé ses esprits et sucé la moelle de ses os ?Cyrano de Bergerac (1619-1655)
Vous avez sucé les principes d'une morale sévère : j'étais déjà arrivée à l'adolescence qu'on ne m'avait point encore donné de notions du bien et du mal.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Et elle se replongea dans son roman, furieuse, après avoir sucé la tranche de citron de son grog.Émile Zola (1840-1902)
Dans ce moment s'éleva un talent qui avait sucé leurs principes et qui devait s'illustrer par des principes tout différents.Eugène Delacroix (1798-1863)
Oui, j'ai sucé la phtisie au tube d'un copain qui se mourait de la poitrine.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il faut que ces sangsues du public aient bien sucé pour rendre tout cela et avoir encore du beau 1670 reste.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Nous nous endormons tranquilles, confiants, en essaim plus serré le vol revient... et vous êtes, durant votre sommeil, piqué, saigné, sucé !...Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
En fixant ses yeux monstrueux, mon corps tremble ; c'est la première fois, depuis que j'ai sucé les sèches mamelles de ce qu'on appelle une mère.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Et remarquez qu'un ouvrage composé par l'individu d'une famille en devenait la commune propriété ; qu'elle en épousait les opinions, par-là même que l'auteur avait sucé ses propres préjugés.Volney (1757-1820)
Deux frères ne se ressembleraient pas davantage : jumeaux du génie qui ont sucé le même lait.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020