superstition

 

définitions

superstition ​​​ nom féminin

Religion Comportement irrationnel vis-à-vis du sacré ; attitude religieuse considérée comme vaine.
Fait de croire que certains actes, certains signes entraînent mystérieusement des conséquences bonnes ou mauvaises ; croyance aux présages, aux signes.
Attitude irrationnelle, magique (dans quelque domaine que ce soit) ; respect maniaque (de qqch.). Elle a la superstition de l'ordre.
 

synonymes

superstition nom féminin

croyance

pensée magique, crédulité

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La superstition donna une nouvelle force à ces désordres, et les rêveries des devins et des astrologues servirent de titres pour usurper l'empire.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Le seul sentiment vivace au fond du cœur de cet homme, sa superstition, était éveillée.Gustave Aimard (1818-1883)
Le second exemple de superstition que nous nous sommes engagé à citer de la part de la reine est celui que nous allons raconter.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La superstition est la poésie de la vie, voilà pourquoi il est permis au poète d'être superstitieux.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
La science fondée sur la raison doit les rejeter toutes tant qu'elles sont, comme des créations de la superstition.Ernest Haeckel (1834-1919), traduction Camille Bos (1868-1907)
Émilien se reprochait de nous voir condamnés à entretenir la superstition ; mais l'effet fut meilleur qu'il ne pensait.George Sand (1804-1876)
Une même pensée, une même superstition, l'exploitation en commun d'un même métier, font de ces fusions.Victor Hugo (1802-1885)
On fait valoir, dans les cercles spirites, que des naturalistes éminents eux-mêmes partagent cette superstition.Ernest Haeckel (1834-1919), traduction Camille Bos (1868-1907)
Dès que les hommes ont laissé surprendre leur âme par une superstition pleine de terreurs, ils y rapportent tout ce qu'ils peuvent imaginer, voir, ou faire eux-mêmes.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Ç'a été là sa superstition, si l'on veut ; mais ç'a été, en même temps, sa sauve-garde.Émile Souvestre (1806-1854)
Mais je ne puis m'empêcher de craindre pour lui, car je sais qu'il a été élevé dans la superstition....Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Leur médecine est un composé de superstition, et de remèdes sans action bien déterminée, ou trop violents.René Desgenettes (1762-1837)
Dans ce moment où la superstition succombe pour faire place à la raison, vous devez donner une centralité à l'instruction publique, comme vous en avez donné une au gouvernement.Georges Jacques Danton (1759-1794)
Pour commencer à voir clair, il faut qu'il s'affranchisse de la superstition où il se trouve, quoiqu'elle lui soit avantageuse.Romain Rolland (1866-1944)
Si c'est une superstition, j'ai celle-là, je l'avoue, et j'ai fait l'expérience d'aimer toute ma vie les gens que j'ai aimés en les voyant pour la première fois.George Sand (1804-1876)
C'est-à-dire je voudrais voir donner le temps qui lui est dû à l'activité physique et même l'augmenter, mais je n'irais pas jusqu'à la superstition des trois-huit.Henri Didon (1840-1900)
C'est une faute grave que de chercher à entretenir la superstition, surtout quand c'est pour en profiter.George Sand (1804-1876)
Quiconque a parcouru nos campagnes connaît, en effet, l'autorité qu'exercent partout ces vagabonds solitaires, auxquels la superstition suppose une mission surnaturelle.Émile Souvestre (1806-1854)
Dans bien des circonstances, la superstition se chargeait seule de lutter contre la maladie, dont elle n'arrêtait guère les progrès.Paul Lacroix (1806-1884)
Il professait un profond mépris pour les masses du peuple, selon lui dévolues à la superstition par l'ignorance.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUPERSTITION » s. f.

Devotion, ou crainte de Dieu mal ordonnée. La superstition Payenne portoit à adorer les faux Dieux, les idoles. Le peuple, quoy que Chrêtien, se laisse aller à plusieurs petites superstitions & ceremonies que les Prelats s'efforcent de retrancher. C'étoit une grande superstition d'observer le vol des oiseaux, les entrailles des victimes ; & maintenant, de craindre qu'un verre qui se casse, ou une saliere qui se renverse, ne soient causes de quelque malheur. Plutarque a voulu monstrer que la superstition étoit pire que l'atheisme. Mr. Thiers Curé de Champrond a fait un Traitté curieux des superstitions populaires.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020