Email catcher

suppurer

Définition

Définition de suppurer ​​​ verbe intransitif

Laisser écouler du pus. La plaie suppure (➙ purulent).

Conjugaison

Conjugaison du verbe suppurer

actif

indicatif
présent

je suppure

tu suppures

il suppure / elle suppure

nous suppurons

vous suppurez

ils suppurent / elles suppurent

imparfait

je suppurais

tu suppurais

il suppurait / elle suppurait

nous suppurions

vous suppuriez

ils suppuraient / elles suppuraient

passé simple

je suppurai

tu suppuras

il suppura / elle suppura

nous suppurâmes

vous suppurâtes

ils suppurèrent / elles suppurèrent

futur simple

je suppurerai

tu suppureras

il suppurera / elle suppurera

nous suppurerons

vous suppurerez

ils suppureront / elles suppureront

Exemples

Phrases avec le mot suppurer

Les cicatrices restent comme la blessure qui ne cesse de suppurer sur sa jambe depuis un demi-siècle.Revue de littérature comparée, 2019, Arkadiusz Morawiec, Erik Veaux (Cairn.info)
Il est dans la position la plus favorable pour que les plaies du dos et de la poitrine puissent suppurer à l'aise, et un repos absolu est nécessaire.Jules Verne (1828-1905)
Elle décrit avec une grande finesse ces rencontres manquées, quand viennent suppurer les conseils, le savoir théorique fraîchement acquis ou même ancien et qui doit à tout prix être communiqué.INFOKara, 2007 (Cairn.info)
Elle a soin d'entretenir ce contentieux, de le faire suppurer et, quand l'occasion se présente, de l'enflammer, comme aujourd'hui.Commentaire, 2008, Alain Besançon (Cairn.info)
Plusieurs jours passent et, le genou du frère ne cesse de lui faire mal et de suppurer.L'Autre, 2000, Taïeb Ferradji (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SUPPURER v. neut.

Jetter du pus. On ne doit point fermer les playes jusqu'à ce qu'elles ayent eu le temps de bien suppurer, de jetter toute l'humeur corrompuë qui y est.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le français des régions C'est en lavant qu'on devient lavande C'est en lavant qu'on devient lavande

L’origine du mot lavande interpelle. Sa forme rappelle en effet l’italien lavanda, qui signifie « lavage, toilette ».

22/04/2022