tabernacle

 

définitions

tabernacle ​​​ nom masculin

Petite armoire qui occupe le milieu de l'autel d'une église et contient le ciboire.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À droite et à gauche, des pièces de drap dressaient des colonnes sombres, qui reculaient encore ce lointain de tabernacle.Émile Zola (1840-1902)
Mais vois-tu, derrière cette porte, il y a un tabernacle où je les dompte et où je me retrempe.George Sand (1804-1876)
L'intérieur du temple, décoré avec la plus grande magnificence, avait la même distribution que le tabernacle : le saint et le saint des saints.Henri Loëb (1805-1899)
Mais pour arriver au centre du baldaquin, au-dessus du tabernacle, il fallait marcher sur une vieille corniche en bois, peut-être vermoulue et à quarante pieds d'élévation.Stendhal (1783-1842)
Jamais elle n'entrait dans cette chambre, où il aimait à cacher certains travaux, et qui restait close, ainsi qu'un tabernacle.Émile Zola (1840-1902)
Le tabernacle est de forme elliptique, d'une longueur de 250 pieds et d'une largeur de 150 pieds.Honoré Beaugrand (1848-1906)
L'autel se dressait sans nappe dans une désolante nudité, et la porte du tabernacle gisait au loin dans la poussière.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Aaron mit alors un vase, empli d'un omor de manne, en réserve dans le tabernacle.Henri Loëb (1805-1899)
Marillac, d'un mouvement de douceur formidable se défit de l'étreinte et monta jusqu'à l'autel, posa près du tabernacle la lettre que ses doigts ne pouvaient plus tenir.Michel Zévaco (1860-1918)
Sur les portes du tabernacle étaient les tables de la loi ; il était surmonté d'une grande croix sur le croisant de laquelle était suspendu un suaire.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Le tabernacle est enrichi de plusieurs colonnes d'agate et de plusieurs belles figures de métal et de cristal de roche.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Les guirlandes étaient à leurs places, les cierges allumés, le tabernacle orné de roses ; mais il en manquait une qui pût lui servir de couronne !Émile Souvestre (1806-1854)
C'est le tabernacle devant lequel tous s'agenouillent, mais que le seul prêtre approche, ouvre et consacre de sa force, de sa science.Pierre de Lano (1859-1904)
De temples, à proprement parler il n'y en a point ; c'est l'île qui est le temple, et, comme je disais, c'est la baie qui est le tabernacle.Pierre Loti (1850-1923)
J'ai devant moi un escalier de quelques marches, montant à une sorte de tabernacle qui me paraît chargé d'objets d'un art presque inconnu.Pierre Loti (1850-1923)
Ils sont les divinités mystérieuses cachées derrière le tabernacle et dont le dévot ne s'approche qu'en tremblant.Gustave Le Bon (1841-1931)
Cazotte s'était rangé sous l'étendard de la lumière, et son tabernacle mystique était posé sur la montagne blanche.Éliphas Lévi (1810-1875)
Au centre se trouvait une sorte de tabernacle, ouvert de notre côté, et formé de rideaux de soie.Paul Féval (1816-1887)
Alors la reine éteignit les quatre cierges qui brûlaient à droite et à gauche du tabernacle.Michel Zévaco (1860-1918)
Comme les lames d'or du tabernacle s'enlevaient légères et rayonnantes sous le reflet des cierges !George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TABERNACLE » s. m.

Lieu où reposoit l'Arche d'Alliance chez les Juifs, soit lors qu'elle étoit sous des tentes, soit lors qu'elle fut posée dans le Temple. Voicy comme Philon Juif descrit ce Tabernacle. C'étoit un bastiment composé de 48. ais de cedre revestus d'or massif, sous chacun desquels il y avoit un sousbassement d'argent, & au sommet un chapiteau d'or. Il étoit environné de dix pieces de tapisseries de diverses couleurs precieuses, d'hyacinthe, de pourpre, d'escarlate. Chacune avoit 28. coudées de long, & quatre de large. La longueur du Tabernacle étoit de 30. coudées, & il en avoit 10. de largeur : Josephe dit douze. Il étoit environné d'un parvis de cent coudées de long, & de 50. de large, fermé de 60. paux de cedre, revestus d'argent. L'Arche étoit posée au milieu de ce Tabernacle dans le secret Oratoire, & elle étoit dorée dedans & dehors ; le dessus de laquelle comme un couvercle, étoit appellé Propiciatoire, parce qu'il appaisoit l'ire de Dieu. Elle étoit entourée de plusieurs voiles tendus avec des crochets & des boucles d'or. Ce mot vient de tabernaculum Latin, qui signifie tente.
 
La Feste des Tabernacles chez les Juifs étoit une Feste solemnelle qu'ils celebroient au mois de Septembre.
 
TABERNACLE, en langage de l'Escriture signifioit aussi, Demeure, logement, tente, pavillon. Les Apostres dirent à JESUS-CHRIST, lors de sa transfiguration, qu'il falloit faire là trois tabernacles pour y demeurer. Que tes tabernacles sont beaux, Seigneur ! dit le Psalmiste.
 
TABERNACLE, chez les Chrêtiens, se dit du lieu où on enferme le Saint Sacrement sur l'Autel. On tient que le tabernacle de l'Escurial vaut cinq cens mille écus, tant il est enrichi. Les tabernacles doivent être dorez de teinte, être envoirez, & fermants à clef, & leurs verres doivent être bien assis & enclavez, comme il est porté dans les statuts de Peinture.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020