taciturnité

 

définitions

taciturnité ​​​ nom féminin

littéraire Caractère, comportement d'une personne taciturne.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est beaucoup qu'il sorte quelquefois de ses méditations et de sa taciturnité pour contredire, et que même pour critiquer il daigne une fois le jour avoir de l'esprit.Jean de La Bruyère (1645-1696)
La taciturnité devant la justice est une forme de la rébellion.Victor Hugo (1802-1885)
Xenie, accoutumée à la taciturnité des paysans russes, pense que sa nourrice lui a préparé quelque surprise.Astolphe de Custine (1790-1857)
Le silence des choses est peut-être de la taciturnité.Victor Hugo (1802-1885)
Quelquefois je cherchais à contraindre mon ennui ; je me réfugiais dans une taciturnité profonde : on prenait cette taciturnité pour du dédain.Benjamin Constant (1767-1830)
Je me taisais, et l'on m'accusait d'insensibilité, de taciturnité.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Le bruit sourd et monotone de nos pas, le craquement de la neige, et les faibles gémissemens des mourans interrompaient seuls cette vaste et lugubre taciturnité.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Il s'était réjoui de la période bruyante, agissante ; il se réjouit davantage encore de cette taciturnité.Louis Ulbach (1822-1889)
Seul, le torrent qui roule au fond de la gorge sauvage, tranchait par son fracas sur l'immobile taciturnité de cette nature sommeillante.Léon Bloy (1846-1917)
Le visage des brigands qui me gardent est dur et inflexible, leur taciturnité opiniâtre.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
C'est ce qu'on appelait le don de taciturnité.Anatole France (1844-1924)
Il en résulte qu'il y a sur mon caractère une enveloppe de taciturnité, qui fait que j'aime à parler des idées et des sentiments, jamais des personnes.Jules Lemaître (1853-1914)
Et le résultat n'en était pas fameux : elle semblait alors plongée dans une taciturnité hostile et inquiétante.Romain Rolland (1866-1944)
Pencroff, lui- même, parut sortir quelque peu de cette sombre taciturnité dans laquelle l'avaient plongé la ruine et la dévastation de son domaine.Jules Verne (1828-1905)
Il n'a jamais eu une heure d'expansion dans sa vie, sans la racheter par plusieurs heures de réserve et de taciturnité.George Sand (1804-1876)
La taciturnité chez un sot serait déjà un signe d'esprit.Eugène Delacroix (1798-1863)
Ce garçon étrange se distinguait par une taciturnité remarquable.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Malheureusement il s'est aperçu de mon abattement, de ma sombre taciturnité ; plusieurs fois, mais en vain, il m'a déjà supplié de lui confier la cause de mon morne chagrin.Eugène Sue (1804-1857)
Elle attribua sans doute cet accès de taciturnité à ma triste situation et me quitta presque joyeuse, s'imaginant que j'étais sa dupe.François Coppée (1842-1908)
Quelquefois je cherchais a contraindre mon ennui ; je me réfugiais dans une taciturnité profonde : on prenait cette taciturnité pour du dédain.Benjamin Constant (1767-1830)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TACITURNITÉ » s. f.

Humeur, temperament de celuy qui est taciturne. La taciturnité est encore plus supportable que la hablerie.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020