taureau

 

définitions

taureau ​​​ nom masculin

Mâle de la vache, apte à la reproduction. Taureau mugissant. —  locution Un cou de taureau, épais et puissant. —  Prendre le taureau par les cornes : attaquer de front une difficulté.
Taureau de combat : taureau sélectionné pour les courses de taureaux (➙ corrida ; tauromachie).
avec majuscule Constellation zodiacale et deuxième signe du zodiaque (21 avril-20 mai). —  Être Taureau, de ce signe. Elles sont Taureau.
 

synonymes

taureau nom masculin

course de taureaux

corrida, novillada, tauromachie (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Grisés de parfums lourds, nous jugeons gravement les taures, selon les règles d'une conduite spéciale aux bêtes, et le taureau, selon les droits de l'homme.Jules Renard (1864-1910)
Très originale la manière dont le taureau s'en va ; libre et furieux, il serait difficile à prendre, comment s'en débarrasser ?Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Je fus ainsi contraint, une fois sorti de la forêt, d'attaquer la position par le point le mieux défendu, et de prendre le taureau par les cornes !Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Il y en a un, tout en fer rougi et à cornes de taureau, qui dévore des enfants.Gustave Flaubert (1821-1880)
Je pense pour ma part que nous devons prendre le taureau par les cornes et admettre que les industries de la culture ne représentent plus un addendum à ces négociations.Europarl
C'est un homme qui, lorsqu'il ne descend pas dans l'arène, passe son existence dans les ganaderias où il dompte le taureau pour son propre plaisir.Michel Zévaco (1860-1918)
D'une main vigoureuse il saisit l'animal par les cornes : ils se débattent ; cette lutte donne le temps aux bergers d'arriver ; ils accourent, le taureau est terrassé : il tombe !Sophie Cottin (1770-1807)
Est-ce que le taureau mugit de faim quand il a les pieds plongés jusqu'aux genoux dans l'épaisseur des pâturages ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On doit poser deux banderillas à la fois, et pour cela il faut passer les deux bras entre les cornes du taureau, opération délicate pendant laquelle des distractions seraient dangereuses.Théophile Gautier (1811-1872)
Le taureau vieux et usé, qui ne sent plus l'aiguillon de l'amour, combat-il encore pour des génisses qu'il ne saurait satisfaire ?Alphonse Esquiros (1812-1876)
Que le comparse chargé d'ouvrir la porte par laquelle, emporté par son élan, devait passer le taureau, hésitât seulement un centième de seconde, et c'en était fait de lui.Michel Zévaco (1860-1918)
Si je manque mon coup et que le taureau aille sur vous, je ne pourrai peut-être pas lui « couper les devants »....Jean Aicard (1848-1921)
Et il poussa son cheval, dans l'intention d'aller tout droit se placer entre le taureau et la fille.Jean Aicard (1848-1921)
Carvajan, baissant son front, noir de haine, pareil à un taureau qui fonce sur son adversaire, avançait toujours.Georges Ohnet (1848-1918)
Le taureau, surpris de voir qu'aucun de ses coups ne portait, s'arrêta un moment et parut réfléchir.Michel Zévaco (1860-1918)
Elle fait de même à l'égard d'autres arbres, bananier, tulasi, ainsi qu'à l'égard d'un taureau, dont elle nettoie l'abri.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Les tournois à la française étaient complètement délaissés et, du grand seigneur au modeste gentilhomme, chacun tenait à honneur de descendre dans l'arène combattre le taureau.Michel Zévaco (1860-1918)
Le chef redouté des prairies, le taureau noir, si elle passe et s'éloigne, mugit de regret.Jules Michelet (1798-1874)
Il devint transporté, il ne ménagea plus sa vie, et, plus furieux que le taureau, il fit des choses incroyables.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Le taureau, comme s'il eût compris ces paroles, redressa son muffle et mugit de nouveau.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TAUREAU » s. m.

Animal qui mugit, & qui a des cornes, dont la vache est la femelle. Un taureau indompté, qui n'a point été mis au joug. Jupiter se transforma en taureau pour enlever Europe. On fait en plusieurs endroits des festes & des combats de taureaux. Il s'en fait de fameux en Perse entre les taureaux de Haly & de Mahomet, qui sont agreablement décrits par Tavernier. Le taureau de Phalaris étoit un taureau d'airain où on enfermoit des hommes pour les faire mourir par le feu. Le sang de taureau frais tué est un poison fort dangereux, parce qu'il se caille dans l'estomac. Ce mot vient du mot Syriaque thaur signifiant la même chose. Borel.
 
TAUREAU BANNAL, est le taureau d'un Seigneur qui a droit de faire venir chez luy toutes les vaches de la Seigneurie qu'on veut mener au taureau. On le dit figurément d'un homme extremement paillard, qui court aprés toutes les femmes.
 
TAUREAU, est aussi le second des Signes du Zodiaque.
 
TAUREAU-CERF, est un animal qui se trouve en Ethiopie, où il est sauvage, & ne s'apprivoise point. Il y en a un aussi dans les Indes qui est privé, qui sert à voiturer les marchandises.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019