Email catcher

tisonner

Définition

Définition de tisonner ​​​ verbe transitif

Remuer les tisons, la braise de (un foyer, un feu).

Conjugaison

Conjugaison du verbe tisonner

actif

indicatif
présent

je tisonne

tu tisonnes

il tisonne / elle tisonne

nous tisonnons

vous tisonnez

ils tisonnent / elles tisonnent

imparfait

je tisonnais

tu tisonnais

il tisonnait / elle tisonnait

nous tisonnions

vous tisonniez

ils tisonnaient / elles tisonnaient

passé simple

je tisonnai

tu tisonnas

il tisonna / elle tisonna

nous tisonnâmes

vous tisonnâtes

ils tisonnèrent / elles tisonnèrent

futur simple

je tisonnerai

tu tisonneras

il tisonnera / elle tisonnera

nous tisonnerons

vous tisonnerez

ils tisonneront / elles tisonneront

Synonymes

Synonymes de tisonner verbe transitif

fourgonner (vieilli)

Exemples

Phrases avec le mot tisonner

Mais lui, c'est pour tisonner le moral de ses troupes.Ouest-France, Marc PENNEC, 05/12/2014
Il posa le mémoire sur la cheminée, prit les pincettes, se mit à tisonner.Émile Zola (1840-1902)
A tisonner dans les cendres du grand foyer romantique, plusieurs se sont échinés avec une insigne ardeur.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2005, Jean-luc steinmetz (Cairn.info)
Enfin, la démocratie d'entreprise peut-elle inspirer et tisonner la démocratie politique ?Esprit, 2018, Thibaud Brière, Thibault Le Texier (Cairn.info)
Blaise se mit à tisonner le feu pour dissimuler son enthousiasme.Paul Féval (1816-1887)
Vous en trouverez d'autres pour vous faire hurler à leur tour, pour vous tisonner avec le fer rougi de leurs malédictions.Fernand Kolney (1868-1930)
Elle n'osait point se relever et continua le geste inutile de tisonner.Paul Adam (1862-1920)
Cet homme passerait sa vie dans ses pantoufles, à tisonner au coin du feu.Michel Corday (1869-1937)
Le bonhomme avait l'habitude d'appuyer ses pieds sur la barre et de tisonner en digérant, il mangeait toujours trop : il aimait la bonne chère.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il me fallut passer ma main derrière ses jambes pour prendre le poker afin de tisonner le feu, mais j'eus encore l'air de ne pas le connaître.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
On a beau tisonner des cendres froides, on n'en fait point jaillir d'étincelles.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'histoire a un rôle essentiel à jouer dans la confusion intellectuelle actuelle, mais il ne consiste ni à attiser des braises, ni à tisonner de vieilles rancunes.Cahiers Jaurès, 2016 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TISONNER v. act.

Racommoder le feu, remuer les tisons avec les pincettes. Il y a bien des gens qui prennent un grand plaisir à tisonner.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Faire un carton Faire un carton

D’un film numéro un au box-office ou d’un candidat qui bat ses concurrents haut la main, on dit familièrement qu’ils ont fait un carton : ils ont...

Alain Rey 17/06/2024
sondage de la semaine