torpille

 

définitions

torpille ​​​ nom féminin

Poisson voisin des raies, capable de produire une décharge électrique (qui peut engourdir).
Engin de guerre automobile lancé d'un navire (➙ torpilleur) pour frapper un objectif sous l'eau. —  Torpille aérienne : bombe à ailettes.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si on torpille les urgences de cet après-midi, alors autant torpiller toutes les urgences du jeudi après-midi.Europarl
C'était comme une douce torpille pour engourdir une volonté engourdie.Jules Michelet (1798-1874)
Ainsi donc, tout s'expliquait par l'explosion sous-marine de cette torpille.Jules Verne (1828-1905)
Il se retourna sans mot dire, mais comme s'il eût marché sur une torpille.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Ce fut elle qui perfectionna les trucs célèbres, mais un peu usés, de la femme-torpille et de la femme tigrée.Oscar Méténier (1859-1913)
Ce cylindre est tout ce qui reste d'une torpille !Jules Verne (1828-1905)
On ne peut toucher la torpille femelle avec les mains sans ressentir un horrible engourdissement dans le bras et jusqu'aux épaules.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Les vers luisants se donnent certainement à eux-mêmes des sensations lumineuses ; peut-être la torpille et le gymnote peuvent-ils se donner des secousses électriques.Joseph Delboeuf (1831-1896)
Un éperon détachable, laissant dans le flanc de l'ennemi une torpille en fuseau, qui éclate après un intervalle de trois minutes !Jules Verne (1828-1905)
Tout s'expliquait, tout... excepté la présence de cette torpille dans les eaux du canal !Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TORPILLE » s. f.

Poisson de mer qui jette une humeur si froide, qu'elle engourdit la main du Pêcheur, soit qu'il pesche avec la main, soit avec le filet, soit avec la fouine. Elle endort aussi les poissons dont elle fait sa pasture. La torpille est mise au nombre des poissons plats & cartilagineux, comme la raye, le turbot, la sole, la tareronde. Son corps est rond, si on en ôte la queuë. Sa tête est tellement enfoncée entre ses espaules, qu'elle ne paroist aucunement. Elle a deux petits yeux, & outre cela deux trous en forme de croissant, toûjours ouverts ; une petite bouche garnie de petites dents, & au dessus deux pertuis qui luy servent de naseaux. Elle a cinq ouyes de chaque costé, petites & recourbées, & deux ailes sur la queuë. La peau de dessus est molle, deliée, blancheastre ; celle de dessous jaunastre, tirant à la couleur de vin. Il y en a quelques-unes qui ont sur le dos cinq taches noires, rondes, disposées en pentagone. D'autres en ont plusieurs sans ordre. D'autres n'en ont point du tout. Aristote dit qu'on en a veu une qui avoit fait 80. petits. Nonobstant le venin qu'elle jette en vie, on ne laisse pas d'en manger la chair, & Hippocrate en recommende l'usage en plusieurs maladies. Matthiole dit qu'il n'y a point d'homme qui ait le bras si fort, qu'il puisse long-temps soustenir une torpille vive. Le Sieur Stephano Laurenzini Florentin a fait un Traitté particulier de la torpille. Il dit que la petite espece ne pese jamais plus de six onces ; & que celles de la grande vont depuis 18. jusqu'à 24. livres. Il met ce poisson au nombre des vivipares, quoy qu'il ait des oeufs. Son coeur palpite 8. ou 9. heures aprés qu'il est arraché ; mais il soustient qu'il faut toucher la torpille immediatement avec la main nuë en deux muscles qui l'entourent où reside son venin, pour en sentir l'engourdissement. En Latin torpedo.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019