traversin

 

définitions

traversin ​​​ nom masculin

Long coussin cylindrique, placé en travers, à la tête du lit. ➙ polochon.
 

synonymes

traversin nom masculin

polochon, boudin (Belgique)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
D'abord je pensai à le coudre dans mon traversin ou dans mes matelas, puis à le cacher dans mes vêtements, à l'enfouir dans le jardin, à le jeter au feu.Denis Diderot (1713-1784)
Allez, elle peut chercher, elle ne trouvera pas de mioche sous son traversin, ma tante.Émile Zola (1840-1902)
Je n'ose plus ouvrir l'enveloppe, quand elles arrivent ; je les garde sous mon traversin, la nuit.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Il m'était impossible de fermer l'œil, surtout à cause de l'odeur affreuse que répandait un gros paquet placé par mon camarade sous le traversin pour s'exhausser la tête.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
A chaque étage, des deux côtés de petits escaliers de communication, se dépliaient en éventails de sombres galeries, dans lesquelles, portant un traversin, passait une femme de chambre.Marcel Proust (1871-1922)
Il s'approcha de la couchette du dormeur, mit la main sous le traversin de cette couchette, y prit un objet qui semblait assez lourd, une sorte de cassette.Jules de Gastyne (1847-1920)
Dans l'attente « d'un glorieux événement », on mettait chaque soir deux oreillers sur le traversin de la reine.Gaston Maugras (1850-1927)
Elle la trouva la face enfoncée dans son traversin, et les mains crispées dans ses belles tresses noires toutes ruisselantes de larmes.George Sand (1804-1876)
Silvine courut chercher son propre traversin, qu'elle glissa sous la tête du blessé, toujours évanoui.Émile Zola (1840-1902)
Toutes les fois que ses hôtes tournaient la tête, il avalait furtivement une lampée d'eau-de-vie, et il replaçait adroitement la bouteille sous son traversin du côté de la ruelle.George Sand (1804-1876)
Le traversin et l'oreiller étant aussi replacés, l'échancrure laissait un trou dépassant l'oreiller qui fut lui-même évidé dans une proportion correspondante.Paul Féval (1816-1887)
Il chercha dans son mauvais traversin et il trouva une plume longue comme le doigt, qu'il tailla avec un morceau de vitre cassée....Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Mais voyez en dessous le traversin, il est intact, vous n'y retrouvez aucun de ces plis que laissent le poids de la tête et le mouvement des bras.Émile Gaboriau (1832-1873)
Soit : deux tréteaux de fer, trois planches, un matelas, une paillasse, un traversin, une couverture, et des draps.Émile Gaboriau (1832-1873)
Comme un ver de terre sur du sable sec, il se tordait sur sa couche ; ses dents déchiraient avec rage le drap qui couvrait son traversin.Jules Noriac (1827-1882)
Olympe, d'un bond, se leva à moitié nue ; elle ramassa les billets, qu'elle cacha sous le traversin, d'un air contrarié.Émile Zola (1840-1902)
La poupée, sa tête de carton posée sur le traversin, était allongée comme une personne malade, la couverture aux épaules.Émile Zola (1840-1902)
À peine avais-je posé la joue sur mon traversin, que je me trouvai dans la terre des songes ; quand je dis la terre, c'était de la mer que je rêvais.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
En se couchant, il avait mis ses pistolets sur une table à côté de son lit, et son sabre sous son traversin.Eugène Le Roy (1836-1907)
Il ferma les yeux, étendit sa tête sur le traversin, et un sourire sceptique courut sur ses lèvres.André Theuriet (1833-1907)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRAVERSIN » s. m.

Chevet d'un lit, espece d'oreiller rond qui occupe toute la largeur du lit, qu'on fait ordinairement de coutil rempli de plume.
 
TRAVERSIN, en termes de Marine, est une piece de bois qui traverse toute la largeur de la sainte Barbe, sur laquelle jouë le timon, & qui le soustient. On donne aussi ce nom à d'autres traverses qui entretiennent deux pieces de bois l'une avec l'autre, comme celles des bittes, ou qui servent à porter les bouts des barrotins, & à autres usages.
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020