trot

 

définitions

trot ​​​ nom masculin

Allure naturelle du cheval et de quelques quadrupèdes, intermédiaire entre le pas et le galop. Le cheval a pris le trot, est parti au trot, au petit, au grand trot. Courses de trot (trot attelé ; trot monté).
familier Au trot : en marchant rapidement, sans traîner. En route, et au trot !
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il parut un jour à quinze pas de moi, il venait à moi au petit trot, je tirai et ne vis rien ; je le manquai fort bien.Stendhal (1783-1842)
Je repris le trot sur un sol plus ferme et je crus reconnaître une sorte de petite voiture noire.Alfred de Vigny (1797-1863)
On traversait à découvert une petite vallée herbeuse, quand on vit venir au grand trot, entre les hauts châtaigniers, deux cavaliers dont l'un portait l'uniforme d'officier d'artillerie.Émile Blémont (1839-1927)
En même temps il se mit en selle et s'élança au grand trot, suivi de deux régiments de cavalerie.Alfred Assollant (1827-1886)
Les marins qui le matin eussent volontiers halé au trot, étaient, le soir, absolument harassés.Louis Boussenard (1847-1910)
En effet, une voiture s'avançait au grand trot par une des avenues aboutissant au carrefour où l'on se trouvait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il mit son cheval au trot, et se proposa de ne point passer par les quartiers du centre, pour éviter les encombrements qui l'avaient arrêté à l'arrivée.Georges Ohnet (1848-1918)
Le jeune homme allait donc au pas ou au petit trot, rattrapant de temps à autre ses amis par un temps de galop.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ce fut, le long des voitures, une suite d'exclamations, emportées dans le trot plus vif des chevaux.Émile Zola (1840-1902)
Et la voiture reprenant le trot, nous laissâmes derrière nous cette mauvaise compagnie, dont nous venions d'être délivrés d'une si miraculeuse façon.Eugène Sue (1804-1857)
L'attelage prit le trot et la voiture disparut bientôt dans les vapeurs de la nuit brunissante.André Theuriet (1833-1907)
Elle me tend la main, monte dans la voiture qui l'attend et qui part au grand trot.Georges Darien (1862-1921)
Il était inutile d'essayer de suivre à pied une voiture emportée au trot de deux vigoureux chevaux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le chien prit le trot, et on le suivit avec peine, moitié marchant, moitié courant.Louis Pergaud (1882-1915)
On voyait par la fenêtre les voitures tourner à la grille, s'en venant au trot.Guy de Maupassant (1850-1893)
Nous filons au trot dans l'omnibus, un voiturier nous suit dans la charrette chargée de l'aérostat.Gaston Tissandier (1843-1899)
Encore endormi par la chaleur du sommeil, il se laissait bercer au trot pacifique de sa bête.Gustave Flaubert (1821-1880)
Au trot de poneys grisons, il en arrivait encore qui se saluaient, soulevant leurs chapeaux triangulaires.Paul Adam (1862-1920)
Le gentilhomme haussa les épaules et ne répondit pas ; puis il poussa vigoureusement son cheval qui prit le trot.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Parce qu'il mit sa bête au pas, mordit le pain, tout de suite, les autres houzards précipitèrent contre lui le trot de leurs grisons.Paul Adam (1862-1920)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROT » s. m.

Pas plus viste qu'à l'ordinaire. Il se dit premierement des chevaux. Leur trot est une alleure entre leur pas & leur galop. L'alleure naturelle des chevaux est le trot. Ils se mettent aisément au trot, quand on les presse. Les chevaux des Messagers vont toûjours le trot. On le dit aussi des hommes. Ils sont allez au grand trot, pour dire, en diligence. Pasquier le derive par onomatopée du bruit que font les animaux en trottant. Ce mot vient plûtôt de troat, qui en langage Celtique ou Bas-Breton signifie pied ; ou de trotal, qui signifie troter.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020