trotte

 

définitions

trotte ​​​ nom féminin

familier Chemin assez long à parcourir à pied. Ça fait une trotte !
 

synonymes

trotte nom féminin

[familier] long chemin, tirée (familier)

ça fait une trotte

c'est pas la porte à côté (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tu oublies qu'il faut que jeunesse se passe et que l'esprit nous « trotte » quand on a vingt-cinq ans.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Son égoïsme trotte à couvert de cette armure en carton peint, et touche souvent au but caché qu'il se propose.Honoré de Balzac (1799-1850)
La rosse qui les tire, indifférente au froid comme à la gravité de l'heure, trotte sans hâte, d'un pas égal et rythmé.Joséphine Marchand (1861-1925)
Sûrement, il atteindra, de la sorte, cette batterie ennemie qui trotte sans défiance pour prendre position....Paul Adam (1862-1920)
Bois un coup en attendant, car quand ton aiguille s'arrête, ta langue trotte d'une façon divertissante et l'on a du plaisir à écouter ta babille.George Sand (1804-1876)
Je ne vois rien, sinon là-bas sur la lande, une sœur grise qui trotte humblement et tête basse.Jules Michelet (1798-1874)
Quand une idée lui trotte par la tête, il a de surprenantes divinations, et il condamne les gens sur de simples indices.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Maintenant, va voir à la cuisine si j'y suis ; déguerpis, trotte et flûte dans tes doigts.Jules Renard (1864-1910)
Et le jeune gars partit, sans s'inquiéter de la longue trotte qu'il avait à faire.Jules Verne (1828-1905)
La bourgeoise est affairée, sort par tous les temps, trotte, va, vient, regarde, ne sait pas si elle entrera, si elle n'entrera pas dans un magasin.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il faut que je trotte, moi, que j'avale de l'air, que je voie des figures !George Sand (1804-1876)
Une fille à califourchon sur un cheval, les talons et les mollets nus, la tête couverte d'un mouchoir rose, trotte devant nous.René Bazin (1853-1932)
D'autres attirent insidieusement la gent trotte-menue en des pièges d'où elle ne sort que pour être livrée au trépas.Alphonse Allais (1854-1905)
Il va douanant, comme un badin ; & trotte de côté, comme un chien qui vient de vêpres.François Béroalde de Verville (1556-1626)
La communauté de passages et l'absence de clôtures aux habitations en font une vaste basse-cour où la volaille trotte, gratte, mange et grimpe partout en liberté.George Sand (1804-1876)
Nous avons une assez longue trotte à faire, et vous devez être complètement gelé, aussi nous allons repartir tout de suite pour la maison.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Mais le mariage... je suis sûre que ça te trotte la cervelle, cette histoire-là, de te marier quand tu vois les autres...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Julius trône sur l'unique siège d'un sandcar, haute et légère voiture aux essieux évasés : le conducteur trotte à côté du cheval.Fernand Neurey (1874-1934)
Le plus souvent possible, je me trotte avant la distribution, excepté le lundi, jour où on nous gratifie de billets de théâtre.Arsène Bessette (1873-1921)
Il ne boit qu'une fois par jour, trotte rarement, et va presque toujours au pas ou au galop.Gaspard Gourgaud (1783-1852)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROTE » s. f.

Estenduë, espace de chemin. Ce laquais n'est pas prest à revenir, il y a une bonne trotte jusqu'au lieu où vous l'avez envoyé.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020