tirée

 

définitions

tirée ​​​ nom féminin

familier Longue distance pénible à parcourir. ➙ trotte.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous marchâmes encore long-temps, et enfin on me fit entrer comme en cachette dans la maison d'où vous m'avez heureusement tirée.Paul Scarron (1610-1660)
Tout à coup elle fut tirée de sa rêverie par un bruit singulier ; il venait de la partie située en face du lit.Eugène Sue (1804-1857)
Et la bière, tirée hors de la voiture, fut liée avec des cordes et descendue dans la fosse.Henry Murger (1822-1861)
En voici une preuve indéniable en même temps qu'une explication fort peu connue tirée des minutes du conseil de ville.Raymond Rey (1849-1920)
La directive sur les services semble s’être bien tirée d’affaire à la satisfaction de chacun.Europarl
Ensuite elle se mit en devoir de verser « la liqueur tirée de la fève du cacao », laquelle fumait à gros bouillons et embaumait la vanille.Paul Mahalin (1838-1899)
Il a été jadis l'avocat de la famille de la demoiselle qui s'intéressait à l'orpheline et qui l'a tirée de la misère.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Je ne peux imposer à personne une obligation que j'aurais pour ainsi dire tirée de ma manche.Europarl
Il l'avait tirée de la misère pour lui donner sa fortune et son nom, en échange elle lui devait le bonheur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il en a été publié il y a quelques années une réimpression tirée à petit nombre.Marquis de Sade (1740-1814)
Il feignait de ne vouloir que toucher à votre dent et il l'a traîtreusement tirée.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Il faisait grand jour, il était huit heures, quand elle se sentit tirée par le bras.Émile Gaboriau (1832-1873)
Vous l'aviez déjà mise à de rudes épreuves ; elle s'en est tirée avec honneur ; mais quoi !Victor Cherbuliez (1829-1899)
La bouche rentrée, tirée par un coin sec, ne s'accorde que trop avec un œil triste et aigu, plein de pointes et de petitesses.Jules Michelet (1798-1874)
Ces misérables tentatives, dont elle n'eut que la honte, ne l'auraient pas tirée d'affaire sans deux circonstances.Jules Michelet (1798-1874)
Cependant l'une des deux balles tirée plus bas que l'autre lui effleura l'épaule et lui fit une légère blessure.Ernest Capendu (1826-1868)
Ainsi, dans son innocente manie, il lui rappelle à chaque instant le bourbier d'où il l'a tirée, car la vérité sort de la bouche des enfants !Théodore de Banville (1823-1891)
Le médecin arrivait timidement avec une anecdote, tirée de l'histoire grecque ou romaine, dont il savait à propos adoucir ou acérer le trait.Amédée Thierry (1797-1873)
Elle les promenait par les routes en des courses interminables, et quand elle s'arrêtait pour se reposer sur l'herbe ils faisaient cercle autour d'elle, et la contemplaient la langue tirée.Guy de Maupassant (1850-1893)
Vieuxtemps est venu à son tour et m'a tirée de mon extase ; il a cependant le plus magnifique coup d'archet que j'aie entendu.Dorothée de Dino (1793-1862)
Afficher toutRéduire
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020