tympan

 

définitions

tympan ​​​ nom masculin

Dans les églises romanes ou gothiques, espace compris entre le linteau et les voussures d'un portail. Tympan roman sculpté.
Membrane fibreuse translucide qui sépare le conduit auditif externe de l'oreille moyenne. —  locution Crever, déchirer le tympan : assourdir (d'un bruit).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
De plus en plus rapprochés, gémissaient des échos effroyables pour un mortel tympan ; ses yeux (ai-je déjà dit) étaient ouverts, sa bouche également ; quoi donc pouvait encore s'ouvrir ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Au-dessous de ce couronnement architectural, dans le tympan d'arcs surbaissés (in supremo modice producti), seront sculptés les quatre évangélistes ou leurs symboles.Gustave Fagniez (1842-1927)
Rien d'étonnant donc à ce que quatre lurons de cette trempe, arrosés de whisky, fissent un charivari à broyer le tympan d'une escouade d'artilleurs !Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Tout simplement une sensation qui naît en nous à l'occasion d'un mouvement vibratoire transmis par l'air à notre tympan et de là à notre nerf acoustique.Pierre Loti (1850-1923)
Les animaux aiment ce qui est fort et doux ; la franchise de l'accent les étonne et les émeut ; ils ont le tympan sensible et juste.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
A mesure qu'il vieillissait, il n'entendait plus les basses ; les notes aiguës de l'instrument lui chatouillaient encore un peu le tympan.George Sand (1804-1876)
Quatre cents pièces tournaient alors ensemble, et faisaient assez de bruit pour nous briser le tympan.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Les grincements de sa voix aiguë et rauque écorchaient le tympan comme les notes criardes d'une mauvaise clarinette.Joseph Marmette (1844-1895)
Une otite des plus douloureuses fit suite à cette grippe, je devins complètement sourde et, après avoir subi deux fois la paracentèse du tympan, une mastoïdite se déclara.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Au-dessus du tympan brodé de cette croisée à quatre croisillons en pierre, grince encore la girouette du noble.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un nuage de vapeur l'environne et le fracas assourdissant d'une détonation lui brise le tympan.Louis Boussenard (1847-1910)
Nul de vous n'ignore que certains sons flattent l'oreille ; que d'autres, au contraire, heurtent et déchirent le tympan, selon l'expression familière, mais juste.Jules Lermina (1839-1915)
Cela assourdit et rajeunit ; le tympan se plaint, l'odorat fait le renchéri, mais le cœur applaudit et chante.Jules Claretie (1840-1913)
Je renonce à décrire le bruit du vent dans l'intérieur de cette oreille de bronze dont les moindres haleines de l'air frappent le tympan (que serait-ce dans la tempête ?).Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Les couleurs n'existent que parce que nous avons un œil qui voit ainsi, le son parce que nous avons un tympan qui change en bruit des vibrations.Guy de Maupassant (1850-1893)
Rien de plus sauvage que cette manière de se réjouir en se brisant le tympan avec le claquement du bois.George Sand (1804-1876)
Ils échangèrent un regard gros de réticences, comme s'ils eussent connu cette voix aigre et fausse qui perçait le tympan.Émile Gaboriau (1832-1873)
Vous voyez, tous les jours, que les propriétaires font mettre à l'amende les joueurs, d'orgue qui leur cassent le tympan ; c'est notre position.Prosper Mérimée (1803-1870)
Leur musique attaquait si brutalement le tympan, qu'après avoir jeté les yeux sur l'assemblée, je regardai ce trio d'aveugles, et fus tout d'abord disposé à l'indulgence en reconnaissant leur uniforme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et est-ce le moyen de bien séduire l'esprit que de commencer par déchirer le tympan ?Stendhal (1783-1842)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TYMPAN » s. m.

Terme de Medecine. C'est une petite peau bandée au fond de l'oreille, qui reçoit les impressions de l'air agité, & qui cause le sentiment de l'ouye. Ce mot se disoit autrefois de tout ce qui excitoit le son par l'agitation de l'air en le frappant sur une peau estenduë. Les Latins ont appellé tympana, les tambours qui avoient une peau estenduë d'un costé seulement, & ensuite les cloches.
 
TYMPAN, chez les Imprimeurs, est une feuille de parchemin bandée sur un chassis de bois. Le grand tympan est l'endroit où l'on met la fueille pour imprimer. Le petit tympan est ce qui s'enclave dans le grand tympan.
 
TYMPAN, en Architecture, est la partie creuse d'un fronton, qui est de niveau avec le nud de la frise, & l'espace enfermé entre les corniches en forme de triangle. On le dit aussi de la partie d'un piedestal, qu'on appelle autrement le tronc, le fust, le dé.
 
TYMPAN, se dit aussi des paneaux de menuiserie, & des rouës creuses qui servent aux gruës, & autres machines dans lesquelles on fait entrer un homme pour les faire tourner.
 
TYMPAN, chez les Horlogers & Machinistes, signifie un pignon garni de son arbre, qui se meut par le moyen d'une rouë dentelée qui entre dans les dents du pignon.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020