vêture

 

définitions

vêture ​​​ nom féminin

Religion Cérémonie de prise d'habit ou de voile.
littéraire Vêtement.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Qu'il soit propre, non excessif en sa vêture, et laisse aux femmes ces curiosités ; la sienne principale soit l'ornement de son âme, la préférant aux parures du corps.Jean Héroard (1551-1628)
Vêture principalement : car, comme elle le pensait, c'était à quoi il tenait le plus.Romain Rolland (1866-1944)
As-tu voulu me faire la surprise d'une plus riche vêture habillant plus noblement ta sereine beauté.Remy de Gourmont (1858-1915)
Son mariage s'est décidé la veille du jour où devait avoir lieu la vêture.Léon de Tinseau (1842-1921)
Elle visitait non seulement les fermes du domaine, mais les burons des pauvres gens et s'occupait avec ses femmes de la vêture des petits.Georges Eekhoud (1854-1927)
Ce qu'on économise sur la vêture, on le reporte sur l'ornementation.Élie Reclus (1827-1904)
Il est assez curieux, en effet, que la vêture féminine ait évolué vers l'éclat, depuis le grand siècle, tandis que la vêture masculine évoluait vers le sombre.Remy de Gourmont (1858-1915)
Tout rond, hagard, son œil allait de moi à son fils, qu'en vérité elle ne reconnaissait pas, sous cette vêture où s'ébouriffaient des poils blancs et noirs...Octave Mirbeau (1848-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VESTURE » s. f.

Ceremonie Ecclesiastique qu'on fait dans les Couvents en donnant l'habit de Religion à un Religieux ou à une Religieuse. C'est un tel Abbé qui a presché à la vesture d'une telle fille.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020