veuf

 

définitions

veuf ​​​ , veuve ​​​ adjectif et nom

adjectif Dont le conjoint est mort.
nom Personne veuve. Épouser un veuf. —  locution, ironique Défenseur de la veuve et de l'orphelin, des personnes sans appui ; spécialement avocat.
nom féminin Passereau d'Afrique au plumage noir et blanc.
locution Veuve noire : grosse araignée venimeuse.
La veuve dominicaine La veuve dominicaine - Crédits : iStockphoto/Liz Leyden Crédits : iStockphoto/Liz Leyden
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il épousa la fille unique d'un veuf, son voisin, dont les biens touchaient à ses terres.Henry Gréville (1842-1902)
Et il lui traça en termes lents et minutieux toute une règle de conduite, prévoyant les moindres détails, la préparant à cette conquête d'un vieux veuf mal avec sa famille.Guy de Maupassant (1850-1893)
Devenu veuf au bout de quelques années, il avait continué à y vivre avec un fils unique, alors infirme et presque idiot.Émile Souvestre (1806-1854)
Je suis veuf, mon vieux, et mes enfants sont grands : la fille s'occupe du ménage et les garçons sont à la coupe, ils ont voulu être bûcherons cette année.Louis Pergaud (1882-1915)
Sa fille, remarquable par son éclatante beauté, devint la femme d'un homme deux fois veuf, et beaucoup plus âgé qu'elle.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Je savais en effet, qu'il était resté veuf avec une fille unique ; je le remerciai de ses bonnes intentions.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Veuf depuis un an, ses cheveux ont blanchi, sa poitrine ne se bombe plus si fièrement qu'autrefois, et son chef autoritaire s'incline.Georges Eekhoud (1854-1927)
Elle permet au veuf d'épouser la sœur de sa femme, c'est-à-dire de donner à ses enfants la meilleure mère.Jules Michelet (1798-1874)
Vous savez, je vous l'ai dit, que je suis veuf depuis cinq ans et sans famille.Jean de la Brète (1858-1945)
Jamais, par exemple, il n'eût pensé qu'il fût si utile, pour prononcer un discours de réception, d'être veuf, sans enfants, de n'avoir peur de rien et d'avoir fait son testament.Gaston Leroux (1868-1927)
Resté veuf avec quelque fortune, il avait voulu se consacrer entièrement à l'éducation de sa fille.Jules Verne (1828-1905)
C'est pour cela qu'après avoir été marié pendant deux ans il avait résolu de rester veuf.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Tout veuf qu'il soit, il est marié : il a épousé la chirurgie, et il est trop content de sa femme pour se soucier d'en avoir deux.Victor Cherbuliez (1829-1899)
On savait même où elle habitait, et que le veuf allait la voir tous les soirs.Georges Rodenbach (1855-1898)
Mon père, devenu veuf de sa première femme, avait cinquante-cinq ans lorsqu'il se remaria, et je suis le croît de ce second lit.Frédéric Mistral (1830-1914)
Le veuf, usufruitier, ne vendra pas la propriété de son fils, et le jeune légataire, à l'abri du besoin et non endetté, respectera les volontés de sa tante...René Boylesve (1867-1926)
Le bonhomme descendit le premier et jeta dix francs au cocher, avec la prodigalité d'un homme veuf qui, dans le paroxysme de son plaisir, ne prend garde à rien.Honoré de Balzac (1799-1850)
Yvonne était bien jeune alors, et je demeurais veuf avec un enfant de cinq ans à élever et à nourrir.Ernest Capendu (1826-1868)
Il était veuf, avec un fils qui lui ressemblait et une fille qui ressemblait sans doute à sa mère.Paul Bourget (1852-1935)
C'étoit un président des enquêtes qui, étant demeuré veuf assez âgé et sans enfants, fort avare, se remaria à une fort jolie personne ; mais elle ne lui dura rien.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VEUF » s. m.

Qui a perdu sa femme. VEUVE. s. f. Qui a perdu son mary. Cette femme est veuve de trois maris. Ce mary est veuf de deux femmes. Les veuves & les orphelins sont sous la protection de Dieu & de la Justice. Le mariage avec une veuve est une espece de bigamie odieuse dans le Droit Canon. Par le Droit Romain la veuve qui se remarie dans l'année du deuil, perd les avantages que luy a faits son mari. En France elle perd la tutelle de ses enfans. Les heritiers doivent le deuil à la veuve. Un bandeau de veuve. Aux Indes les veuves ne se remarient jamais, & passent leur vie dans la tristesse & dans le mépris ; mais les jeunes qui ont de l'honneur, se bruslent toutes vives, & se jettent dans le buscher de leurs maris. C'est une coustume qui dure depuis prés de deux mille ans, & qui est encore en usage dans l'Isle de Bali proche de Java.
 
VEUVE, est aussi un nom qu'on donne aux tulippes qui sont violettes & blanches, qui sont maintenant peu estimées.
 
On dit proverb. Avoir à faire à la veuve & aux heritiers, quand il faut contester ou compter avec plusieurs parties.
Vidéos La redingote La redingote

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020